Accueil Société

L’avocat de Nemmouche au sujet du procureur fédéral: «Il est complètement fou»

La tension monte d’un cran entre le parquet fédéral et la défense de Nemmouche au procès concernant l’attentat au Musée juif.

Temps de lecture: 2 min

Le procureur fédéral Yves Moreau a demandé mardi, devant la cour d’assises de Bruxelles, à revoir les images de l’intervention des douaniers qui ont interpellé Mehdi Nemmouche à Marseille le 30 mai 2014. Il visait ainsi à démonter l’hypothèse d’une arrestation « préparée », qui pourrait, selon lui, être soutenue par la défense de l’accusé. Cette première anticipation a fait monter la tension entre les deux parties.

« On a entendu qu’il y avait un complot, que Mehdi Nemmouche aurait été ’livré’» à la police à Marseille, a affirmé le procureur, qui « craint » que cette thèse soit défendue par les avocats de l’accusé. Ces mots n’ont cependant pas été prononcés devant la cour, a corrigé la présidente Laurence Massart.

Le ministère public tenait en tout cas à souligner que les douaniers qui ont procédé à l’interpellation arrivaient lentement vers le bus où se trouvait Mehdi Nemmouche et que la scène n’évoquait pas une « souricière ».

« Nous avons fait appel aux militaires mobilisés dans le cadre de l’opération ’vigipirate’ une fois les armes sécurisées », a rappelé l’un des douaniers, qui a démenti toute préparation. « Il serait inconscient d’interpeller une personne lourdement armée dans un bus », a-t-il ajouté.

L’anticipation du procureur Moreau a fortement déplu à Me Courtoy, l’avocat de Mehdi Nemmouche. « Il est complètement fou », a-t-on clairement pu lire sur ses lèvres alors qu’il s’adressait à son collègue Me Laquay.

L’avocat s’est également agité lorsque le représentant du ministère public lui a prêté l’intention de développer un argumentaire quant au fonctionnement du réseau wifi du Musée juif et quand il a fait constater à la cour que des enfants étaient présents sur les lieux des faits quelques heures avant l’attaque. Soit une remarque relevant d’un commentaire, alors que les parties sont actuellement censées s’en tenir à des questions.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Baudoux Dominique, mardi 29 janvier 2019, 14:31

    Chaque prévenu, chaque accusé, quelle que soit la gravité des faits qui lui sont reprochés, a droit à l'assistance d'un avocat, garant de l'équité des poursuites et des méthodes employées. Mais se transformer en chantre du terrorisme, comme certain en a coutume, insulter dans leur travail enquêteurs, magistrats et même victimes dans leur douleur, c'est l'inacceptable fossé profond qu'a franchi depuis un moment certain avocat (au singulier...). Cela ne fait pas honneur à la profession. Messieurs les bâtonniers, ne pensez-vous pas qu'il serait opportun que vous usiez de vos prérogatives pour modérer tout cela ? Avant que cela ne donne des idées d'initiatives néfastes à certains extrémistes, d'un bord comme de son opposé...

  • Posté par MARTIN Roland, mardi 29 janvier 2019, 14:20

    Dommage qu'on ne puisse envoyer les 2 fripouilles (le tueur et son maître ès quenelles) en "vacances" à Tel Aviv ...

  • Posté par Bruneau Christiane, mardi 29 janvier 2019, 14:07

    Comment M.Nemmouche a-t-il pu se payer 2 avocats?

  • Posté par Philippe Pasman, mardi 29 janvier 2019, 14:30

    C'est pas lui qui paye, c'est vous

  • Posté par Dessers Jacques, mardi 29 janvier 2019, 13:57

    Le plus fou des 2 n'est pas toujours ce qu'on croit.....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko