La Coupe de Belgique de cyclisme bouleverse son programme et arrive en Wallonie

@News
@News

Ne dites plus Napoleon Games Cup quand vous évoquez la Coupe de Belgique de cyclisme. Le criterium de régularité s’appelle cette année, et pour trois ans, la Bingoal Cycling Cup. Il n’y a pas que le nom qui change, le programme a aussi évolué. Le GP Samyn disparaît tout comme l’Eurométropole Tour, Binche-Chimay-Binche, la Flèche de Heist et le GP Jef Scherens. A Travers la Flandre occidentale a cessé d’exister, ce qui signifie que pas moins de six courses sur dix du programme 2018 ont disparu dans cette Bingoal Cycling Cup. L’édition 2019 comprendra 8 épreuves qui se déroulera du GP Jean-Pierre Monseré, le dimanche 10 mars, au Mémorial Rik Van Steenbergen, le dimanche 13 octobre en passant notamment par le GP de Wallonie, le jeudi 30 mai.

« Il a fallu un certain temps pour élaborer notre nouveau concept, mais nous avons réussi une fois de plus. Nous avons revu notre concept après trois ans de Coupe de Belgique. Nous passons de dix à huit course, mais je trouve beaucoup de dynamisme dans chacune de ces épreuves », a déclaré Nick Nuyens de Pro Cycling Events.

Avec Bingoal et les autres sponsors, un nouveau contrat a été signé pour une durée de trois ans.

« Cela nous donne immédiatement l’espace nécessaire pour respirer. La VRT se joint à notre projet. Nos huit courses seront donc diffusées en direct sur Sporza pendant la dernière heure et demie de course et non plus sur VTM », poursuit Nick Nuyens.

Avec un « kilomètre en or », « nous nous permettrons aussi aux coureurs de marquer des points supplémentaires pour le classement final. Avec le GP Wallonie, nous regardons aussi au-delà de la frontière linguistique ».

Nick Nuyens veut aussi faire tout son possible pour offrir dans toutes ses compétitions une participation étoffée.

« Mon rêve est de signer un contrat avec plusieurs WorldTeams et Pro continentales à l’avenir. De cette façon, nous pourrions offrir une qualité constante. Mais il ne faut pas oublier le caractère local de nos huit manches. Il doit y avoir de la place pour les coureurs locaux et les équipes continentales qui peuvent également obtenir leur part de publicité à cette occasion. Avec la Bingoal Cycling Cup, nous avons huit belles courses qui s’étalent sur toute la saison et chacune de ces courses a son propre beau caractère », a résumé Nick Nuyens.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous