Accueil Société

L’Office des étrangers à la Chambre: ««Tout ce qu’on avait, c’était un nom, une date de naissance»

Les députés ont procédé aux premières auditions sur les « opérations de sauvetage » de Theo Francken. Le directeur de l’Office des étrangers a confirmé qu’aucun contrôle autre que sécuritaire n’était opéré.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

Premières salves d’auditions à la Chambre pour faire le clair sur le système d’octroi de visas humanitaires, après le scandale de l’arrestation d’un conseiller communal N-VA, Melikan Kucam, suspecté d’avoir extorqué des centaines de milliers d’euros en échange du sésame. Le Malinois faisait partie des quelques personnes auxquelles le cabinet du secrétaire d’Etat faisait confiance pour fournir des listes de personnes à faire venir.

Très attendu, le directeur de l’Office des étrangers, Freddy Roosemont, était entendu mardi avec le commissaire général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA), Dirk Van den Bulck, et des représentants de Myria. Myria qui a sorti ses plus beaux tableaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs