Accueil Société

Attentat au Musée juif: la défense de Nacer Bendrer assure que l’enquête n’a pas été manipulée

Mardi, les avocats de Mehdi Nemmouche ont réitéré leurs attaques contre le travail des enquêteurs et des deux juges d’instruction.

Temps de lecture: 2 min

Les avocats de Nacer Bendrer ne partagent pas la thèse d’une manipulation de l’enquête pour incriminer Mehdi Nemmouche, a assuré mercredi matin Me Gilles Vanderbeck, conseil de M. Bendrer, aux portes de la cour d’assises de Bruxelles. La veille, les avocats du principal accusé de la tuerie au Musée juif de Bruxelles ont réitéré leurs attaques contre le travail des enquêteurs et des deux juges d’instruction.

Pour Me Vanderbeck, l’enquête «n’a pas toujours été bien menée mais il n’y a pas eu de manipulation». Me Courtoy, avocat de Mehdi Nemmouche, avait remis en cause mardi plusieurs volets de l’enquête, notamment l’expertise vocale et le travail sur les images du tueur, qu’il affirme être truquées.

>L’avocat de Nemmouche au sujet du procureur fédéral: «Il est complètement fou»

« Aucun élément concret »

La défense de Nacer Bendrer doit poser ses questions aux enquêteurs mercredi matin, ce qu’elle fera par thème. «Nous allons aborder l’incarcération de mon client, sa présumée radicalisation, ses rencontres et les contacts que M. Bendrer a pu avoir», a égrené Me Vanderbeck.

Concernant le commerce de cartes grises volées que la défense de Mehdi Nemmouche avance pour expliquer les contacts entre les deux accusés avant l’attaque du musée le 24 mai 2014, le pénaliste souligne que cette théorie ne «ressort d’aucun élément concret du dossier».

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko