Accueil Sciences et santé

Vitamines: alerte aux compléments dangereux

Le Conseil supérieur de la santé met en garde contre des mégadoses de suppléments alimentaires. Qui peuvent être utiles, mais seulement en cas de carence avérée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Le président du Conseil supérieur de la santé (CSS), cet organe scientifique qui conseille officiellement les pouvoirs publics, en attend un « grand coup de balai » dans la jungle des compléments alimentaires. Ses scientifiques publient aujourd’hui les bonnes quantités de vitamines et d’oligo-éléments adaptées au public belge, en regard notamment des apports usuels via la nourriture. Tout en reconnaissant qu’ils sont très précieux pour le maintien d’une bonne santé, ils déterminent, pour chacun d’entre eux, non seulement les apports recommandés mais aussi ceux à ne pas dépasser. Si l’alimentation est généralement suffisante pour répondre aux besoins, il existe sur le marché des dizaines de milliers de compléments alimentaires, dont certains proposent des doses parfois dix, voire cent fois supérieures à ce qui est nécessaire. Juste un gaspillage sans danger ? Pas toujours : les scientifiques fournissent plusieurs exemples où le surdosage constitue un danger certain. Exemples : le fer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs