Accueil Société

Mettre fin aux excès de l’assurance complémentaire

La ministre De Block a proposé d’établir un « pacte » avec les mutuelles, lesquelles ont fait des propositions. Les Mutualités libres rendent les leurs publiques. Elles plaident notamment pour une réforme profonde autour des « dérives de l’assurance complémentaire ».

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

En arrivant à la tête du ministère de la Santé publique Maggie De Block (VLD) avait annoncé la couleur : elle allait, à l’instar de ce qui se négociait avec l’industrie pharmaceutique, conclure un pacte avec les mutualités.

Conclure un pacte c’était d’abord moderniser le rôle d’organismes vieux comme la sécu. Conclure un pacte c’était nécessairement, aux yeux du gouvernement, réduire les coûts, adapter les rôles à l’air du temps, bousculer les habitudes… Aussi, entre deux coupes budgétaires qui ont eu le don de les énerver, les unions nationales des mutuelles ont déposé des propositions sur la table de la ministre.

Mais, alors que l’exercice a lieu en vase clos, les Mutualités libres (deux millions de membres répartis en six mutualités) viennent d’éditer une synthèse de leurs travaux pour la diffuser parmi les professionnels du secteur. Le Soir a pu prendre connaissance.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs