La grippe s’installe en Belgique

Après s’être installée dans toutes les régions de France, la grippe arrive en Belgique. Les cas de grippe sont en hausse en Belgique. Le seuil épidémique a été franchi la semaine dernière mais pour parler d’épidémie il faut que ce seuil soit franchi deux semaines d’affilée, indique le centre de recherche scientifique Sciensano.

Entre le 21 et le 27 janvier, 198 personnes sur 100.000 habitants ont consulté leur médecin pour un état potentiellement grippal (fièvre, toux, écoulement nasal, mal de gorge, douleur musculaire, fatigue). Durant la deuxième semaine de janvier, ce taux atteignait 72 cas pour 100.000 habitants et durant la troisième semaine il atteignait 87 cas.

Durant la quatrième semaine, 75% des échantillons provenant de voies aériennes, prélevés par le réseau des médecins généralistes et testé par le Centre National de Référence (CNR) de virus influenza, étaient positifs au virus de la grippe. Tout comme dans les autres pays européens, le virus de type A a été principalement identifié.

Le seuil épidémique a été théoriquement franchi. «Si le seuil est franchi deux semaines d’affilée et qu’au moins 20% des échantillons (respiratoires) se révèlent positifs après analyse de Sciensano, alors on pourra parler d’une épidémie», explique Daisy Tysmans de Sciensano.

Chaque hiver, une épidémie de grippe touche de 3 à 10% de la population et dure environ 8 semaines.

Pour que l’épidémie soit déclarée officiellement par le centre de recherche Scientifique Sciensano, il faut que le seuil de 157 consultations pour 100.000 habitants soit dépassé pendant deux semaines consécutives.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Le Soir
» obtient une moyenne de 62
%.

    Le bulletin de la Fédération Wallonie-Bruxelles: les notes des ministres

  2. La marche nordique fait partie des sports proposés à ceux qui aiment les activités de groupe en extérieur.

    Bientôt des prescriptions de sport à la place des médicaments?

  3. Le député Yves Evrard s’attend à un retour aux urnes. Verdict jeudi
!

    Suspicion de fraude à Neufchâteau: deux élections possibles avant juillet

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • L’école bilingue, une idée à tester

    Au Royaume des trois langues nationales, le multilinguisme devrait être un atout cultivé dès la maternelle… Et pourtant, pas une école bilingue (pour ne pas dire trilingue) dans l’enseignement subventionné, pas même à Bruxelles. La faute au contexte communautaire qui a conduit, des lois linguistiques de 1963 à la communautarisation de l’enseignement en 1988, au cloisonnement hermétique de mondes unilingues francophone et néerlandophone, y compris dans la capitale.

    ...

    Lire la suite