Accueil Monde

Sarkozy et De Wever étaient en phase, à Anvers, sauf… sur le nationalisme

Le Voka recevait l’ancien président français à Anvers. Bart De Wever a demandé un resserrement de l’immigration. Sarkozy une régulation. Le Français demande la fin de Shengen et le retour de compétences européennes aux Etats.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 5 min

L’événement était attendu : une rencontre au sommet, à Anvers, entre l’ancien président français, Nicolas Sarkozy et le président du premier parti belge, le nationaliste Bart De Wever. Sous haute surveillance : les conditions de sécurité étaient celles, nous a-t-on averti, d’une visite royale. Le comble pour deux républicains affirmés, dont un dirige un parti du même nom…

Le contexte : la N-VA tente de tisser des liens avec des grands partis de centre et de droite, histoire de s’affirmer davantage sur la scène internationale, et de pousser la ligne politique fédérale N-VA au-delà des frontières. Bart De Wever nous le confessait avant d’entrer en scène : « Je ne connais pas Sarkozy, mais je me retrouve dans un grand nombre de positions qu’il prend, sur la sécurité et l’immigration. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs