Accueil Culture

Choron était le premier des Charlie

L’invention du titre « Charlie », c’est lui. Cavanna et lui étaient les Lennon & McCartney de la presse satirique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Il doit se retourner dans sa tombe, Choron. L’an dernier, les gens comme il faut, bourgeois, bohèmes, curés, flics, cadres ou enseignants, tout le monde était « Charlie ». Pour un libertaire comme lui, violent comme une nuit d’ivresse, imprévisible et bagarreur comme un bateau de pirate, irrécupérable comme un héros célinien, cette Légion d’honneur posthume aurait eu à coup sûr des airs d’injure personnelle.

Une légende vivante

Et pourtant oui, c’est bien à lui que l’on doit l’invention du titre « Charlie », en 1969. Georges Bernier, alias Professeur Choron, a à l’époque 40 ans, et pour la génération de mai 68, c’est une légende vivante. Avec des origines modestes. 28 mois en Indochine, comme parachutiste. Et un pedigree d’autodidacte.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs