Accueil Monde Amériques

Venezuela: geler les revenus du pétrole, l’arme fatale actionnée par Trump

L’opinion vénézuélienne est partagée, entre la peur de davantage de pénuries et l’envie de voir tomber Maduro

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

L es États-Unis n’ont pas pu nous accuser d’avoir des armes de destruction massive, alors ils ont lancé une campagne de désinformation pour justifier une intervention dans notre pays, qui détient les plus importantes réserves de pétrole brut au monde », a accusé Nicolas Maduro sur Facebook.

Rythmé par une musique martiale, son message vidéo accusant Washington de vouloir mettre la main ses réserves pétrolières comme jadis en Irak, a été mis en ligne quelques heures après l’annonce américaine de nouvelles sanctions concernant les avoirs de la compagnie pétrolière du Venezuela. Les 7 milliards de dollars d’actifs de PDVSA seront gelés, et il lui sera interdit de faire du commerce avec des entreprises américaines. Les raffineries américaines de Citgo, sa filiale aux USA, pourront continuer à fonctionner, mais les rentrées financières seront déposées sur un compte auquel seul aura accès Juan Guaido, le président ad interim issu de l’opposition.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Philippe Arnould, jeudi 31 janvier 2019, 9:30

    Sinon, il y a 20T d'or en barre qui ont fui le Venezuela dans un avion russe… Les rats sentant que ça tourne au vinaigre, ils pillent le bateau avec leurs alliés russes…

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs