Accueil Belgique Politique

Quand, derrière le Canada, se cache l’Arabie saoudite

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le débat qui agite aujourd’hui notre monde politique fait aussi rage au Canada. Le gouvernement de ce pays est critiqué pour le maintien d’une licence à l’entreprise General Dynamics lui permettant de livrer à l’Arabie saoudite les quinze prochaines années des véhicules légers blindés pour l’équivalent de 14,8 milliards de dollars.

Derrière ce gros contrat, l’entreprise CMI

Mardi, le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a dû sortir du bois, expliquant que son gouvernement n’annulera pas ce contrat mais qu’il s’assurera auprès des autorités saoudiennes que ces véhicules seront utilisés à bon escient. On a dû pousser un ouf de soulagement à Seraing. Derrière ce méga-contrat, on retrouve en effet l’entreprise CMI.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs