Marche des jeunes pour le climat: 15.000 personnes à Liège, 12.500 à Bruxelles

Marche des jeunes pour le climat: 15.000 personnes à Liège, 12.500 à Bruxelles

Pour la quatrième fois, des milliers de jeunes se sont à nouveau réunis jeudi matin dans les rues de Bruxelles pour réclamer aux autorités des mesures fortes contre le changement climatique. Le cortège a quitté la gare du Nord un peu plus tôt que prévu et marche actuellement sur le boulevard Roi Albert II.

Les manifestants scandaient leur désormais célèbre slogan : « Plus chauds, plus chauds, on est plus chauds que le climat ! ». Ils étaient 12.500 dans le cortège, selon la police.

► «Brosseurs cherchent bosseurs pour le climat»: les meilleurs slogans de cette 4e Marche des jeunes (photos)

A Liège, près de 15.000 étudiants manifestent pour le climat, selon une estimation de la police, qui a revu ses premiers chiffres à la hausse. Le cortège a démarré de la place des Guillemins à 10h30 pour se diriger ensuite vers la place du Marché, en passant par la rue des Guillemins, les boulevards d’Avroy et de la Sauvenière, la rue Joffre et la place Saint-Lambert. Les organisateurs de la version liégeoise de la marche des étudiants pour le climat espéraient réunir 5.000 personnes.

Climat: 12.500 jeunes manifestent ce jeudi à Bruxelles

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite