Bernard Clerfayt sera tête de liste Défi à la Région bruxelloise

© Mathieu Golinvaux
© Mathieu Golinvaux

Le député-bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt «  se sent prêt à relever le défi » de tirer la liste amarante en mai prochain. «  J’en ai la légitimité, l’expérience et l’envie. À l’heure où la Région fête ses 30 ans, il faut la projeter dans les trente prochaines années. »

La tête de liste a fait cette annonce ce vendredi entourée d’une série de mandataires Defi : Cécile Jodogne, Joëlle Maison, Emmanuel De Bock notamment, qui étaient tous candidats tête de liste Défi.

© Mathieu Golinvaux
© Mathieu Golinvaux

Selon Didier Gosuin, l’actuel chef de file de Défi à la Région bruxelloise, Bernard Clerfayt « dispose de la maturité et de l’intelligence nécessaire ». « Il a tout en lui pour le faire », a affirmé le ministre régional.

Les trois piliers du développement durable

Bernard Clerfayt entend faire campagne sur les trois piliers du développement durable : le climat, l’économie et le social. «  Il faut travailler sur ces trois axes ». Son ambition ? «  Changer la ville ». Sous-entendu comme il l’a fait à Schaerbeek. Commune qu’il s’apprête à lâcher, decumul oblige ? «  Vous me reposerez la question en juin », élude la tête de liste amarante. Avant d’ajouter, dans les deux langues, «  je reste bourgmestre au moins jusqu’au 26 mai. Mais oui, je suis candidat ministre-président. » Que fera-t-il si Défi monte dans la majorité mais obtient « seulement » un poste de ministre ? «  Je ne suis pas là pour parler de postes mais d’un projet ». Reste que Défi prône la règle «  on siège au dernier endroit où on se présente »…

© Mathieu Golinvaux
© Mathieu Golinvaux

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous