Attentat au Musée juif: «Les médias, par définition, ne disent que des conneries», selon Mehdi Nemmouche

©AFP
©AFP

L es médias, par définition, ne disent que des conneries », avait réagi lors de son audition du 1er juin 2014 en matinée Mehdi Nemmouche, interpellé par les enquêteurs sur le fait que son nom était évoqué dans la presse comme suspect de la fusillade. «  Ils pourraient même dire que je suis Hitler, si c’est un média qui le dit, cela ne me dérange pas. Une connerie de plus ou de moins… »

Mehdi Nemmouche «condamne tout acte d’intimidation» après le vol de son dossier chez un avocat

«  Moi, de mon point de vue, si quelqu’un prend pour agent comptant ce que disent les médias, c’est qu’il est suffisamment con », ajoute encore le principal accusé de l’attentat au Musée juif de Belgique.

« Je suis tout sauf idiot »

Durant cette audition, Mehdi Nemmouche répond systématiquement, en riant, « droit au silence » aux questions posées, résumant même cette réponse en acronyme : D.A.S. Il n’attend même plus la fin des questions pour répondre et souligne qu’il n’a pas à justifier son recours à ce droit. «  Je suis tout sauf idiot », insiste-t-il encore face aux enquêteurs.

La seule réponse qu’il donne survient à la question de savoir s’il a bénéficié de complicités pour obtenir ces armes. « Aucune », dit-il dans un sourire. «  La réponse est cent pour cent sincère. Je n’ai pas de complice. »

Lors de cette audition où il éclate de rire à de nombreuses reprises, l’accusé évoque aussi Mike Tyson, l’un de ses héros qui a aussi été confronté à la justice.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous