Après le dérapage d’un de ses coureurs, Patrick Lefevere promet de mettre un programme de formation sur pied

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Le patron de l’équipe Patrick Lefevere a ainsi demandé pardon à toutes les femmes, fans et sponsors qui se sont sentis offensés par la conduite de Keisse. Il promet par ailleurs de mettre très prochainement sur pied un « protocole spécifique de formation pour tous les coureurs et staffs afin d’assurer le respect de nos valeurs et assurer que ce genre de chose ne se reproduise plus… »

Keisse s’est retrouvé au centre d’une véritable tempête médiatique suite à son attitude déplacée dans le dos d’une serveuse locale qui se faisait prendre en photo avec l’ensemble des coureurs de l’équipe Deceuninck – Quick Step présents au Tour de San Juan.

Elle a porté plainte et notre compatriote s’était vu condamné à 3000 pesos d’amende (environ 70 euros). L’organisation de l’épreuve avait demandé aux responsables de la formation belge de prendre des sanctions. Mais comme elle faisait la sourde oreille ou ne frappait pas assez fort à leur goût, les comitards ont finalement décidé d’exclure Keisse à l’issue du contre-la-montre de mardi soir.

« Iljo reconnaît son erreur et assume la responsabilité de ses actes », souligne le communiqué de l’équipe, qui prétextant la fatigue, avait boycotté la cérémonie protocolaire mercredi soir à l’issue de la 4e étape. Ce qui a amené les commissaires de l’Union Cycliste Internationale (UCI) à prendre des sanctions.

« L’équipe aimerait présenter ses excuses pour les événements de ces derniers jours », est-il écrit dans le communiqué de Patrick Lefevere et l’ensemble de l’équipe.

« Nous sommes conscients que l’une de nos principales missions est d’éduquer nos coureurs et de nous assurer qu’ils fassent preuve de respect envers tout le monde. Nous avons d’ailleurs déjà tiré les leçons des récents incidents. Nous avons en effet décidé d’inclure dans un futur proche un protocole spécifique de formation pour tous les coureurs et staffs afin d’assurer le respect de nos valeurs et assurer que ce genre de chose ne se reproduise plus… »

Le coureur français de l’équipe Deceuninck – Quick-Step Julian Alaphilippe est leader du classement général, et Remco Evenepoel porte le maillot de meilleur jeune.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite