Arrogant et souriant: l’attitude accablante de Mehdi Nemmouche en garde à vue

© AFP
© AFP

Mine blasée, bras croisés, sourire dédaigneux, il snobe les policiers : «  Droit au silence ! » L’attitude en garde à vue de Mehdi Nemmouche, jugé pour la tuerie du musée juif de Bruxelles dont il se dit innocent, a sidéré vendredi les avocats des victimes.

Mehdi Nemmouche a manifesté un vif intérêt pour les images de la tuerie

«  Ces auditions vidéofilmées puent la mauvaise foi et transpirent la culpabilité », fustige Me Adrien Masset, qui représente le musée belge, où quatre personnes ont été assassinées le 24 mai 2014.

Diffusées vendredi à l’audience, ces vidéos montrent le djihadiste français face aux policiers dans les heures qui suivent son arrestation à Marseille (sud de la France), six jours après les faits, en possession des armes utilisées pour la tuerie, un revolver et un fusil d’assaut de type Kalachnikov. Face aux enquêteurs, un homme détaché, parfois amusé, qui surjoue la décontraction.

« Droit au silence »

Il force un long bâillement de plusieurs secondes, ou se gratte le nez, la joue, dans un soupir ou en levant les yeux au ciel. «  Je ne répondrai à aucune question », «  j’exerce mon droit au silence », oppose-t-il aux très nombreuses demandes des policiers. Puis il invente un acronyme, le « DAS », comme « droit au silence », qu’il répète des dizaines de fois, sans parvenir à réfréner un sourire. Il s’amuse à imaginer une page Wikipédia à son nom qui le créditerait de cette trouvaille.

«  On peut se poser la question de savoir si c’est l’attitude de quelqu’un qui se fait accuser, à tort, de quatre assassinats terroristes », a commenté vendredi à l’audience, après les premières vidéos, l’avocat général Yves Moreau, soulignant la «  grande maîtrise » de l’accusé.

« Les médias, par définition, ne disent que des conneries », selon Mehdi Nemmouche

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous