Accueil Opinions

«L’interdiction de représentation n’est pas inscrite dans le Coran telle quelle»

Il y a un an jour pour jour, les frères Kouachi s’attaquaient à la rédaction de Charlie Hebdo, notamment au nom du concept de l’aniconisme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Aniconisme. Le mot ne vous évoque peut-être rien. Et pourtant, il y a un an jour pour jour, le 7 janvier 2015, c’est en partie en brandissant ce concept que les frères Kouachi déciment la rédaction de Charlie Hebdo. L’aniconisme désigne en effet l’interdiction dans certaines religions monothéistes de représenter Dieu, les Saints ou tout autre élément sacré.

Ce jeudi soir à Bozar se tiendra une vaste conférence sur le sujet, dans le cadre de l’exposition Europalia Turquie. Son titre ? « Aniconism. Against the image ». Son propos ? Comment concilier une « tradition ancestrale », celle de la non-représentation, avec l’idée même de représentation dans l’art contemporain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs