États-Unis: Trump pourrait déclarer «l’urgence nationale» pour construire le mur

États-Unis: Trump pourrait déclarer «l’urgence nationale» pour construire le mur

Le président américain Donald Trump a indiqué vendredi qu’il pourrait prochainement déclarer une « urgence nationale » pour contourner le Congrès et construire le mur qu’il veut ériger à la frontière avec le Mexique.

>Trump menace de fermer la frontière avec le Mexique faute de financement du mur

« Je pense qu’il y a de bonnes chances que nous devions faire cela », a déclaré M. Trump lors d’un échange avec des journalistes à la Maison Blanche à l’issue d’une réunion sur le trafic d’êtres humains.

Fera-t-il cette annonce à l’occasion de son discours sur l’état de l’Union mardi soir devant le Congrès réuni au grand complet ? Sans répondre explicitement, le locataire de la Maison Blanche a clairement laissé entendre que cela pourrait être le cas. « Ecoutez attentivement le discours », a-t-il lancé dans un sourire.

>Les États-Unis commencent à renvoyer au Mexique des migrants demandant l’asile

Ne craint-il pas que cette décision soit immédiatement attaquée en justice ? « Nous avons des bases juridiques très très solides », a-t-il répondu.

Pour sortir du « shutdown » le plus long de l’histoire américaine, Donald Trump a fini par céder fin janvier face à ses adversaires politiques en acceptant le financement temporaire des services fédéraux sans que le moindre dollar ait été débloqué pour le mur.

« Pas un sou »

Mais le répit prendra fin le 15 février. D’ici là, les républicains --qui contrôlent le Sénat-- et les démocrates du Congrès doivent trouver un compromis budgétaire de longue durée. Les discussions butent une nouvelle fois sur le financement du mur contre lequel les démocrates sont vent debout.

Réaffirmant sa conviction que les discussions en cours au Congrès étaient vaines, M. Trump a une nouvelle fois accusé ses adversaires de faire de petits calculs politiques au détriment de la sécurité nationale.

« Nous n’allons nulle part avec les démocrates », a-t-il lancé. « Ils veulent faire de ce débat un argument de campagne (pour la présidentielle de 2020) mais je ne pense pas que cela fonctionne politiquement ».

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a réaffirmé jeudi qu’il n’y aurait « pas un sou » pour le mur dans la loi de financement qui sortira des négociations en cours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  2. d-20180913-3NJ2DX 2019-11-19 19:47:41

    Le procès Deliveroo fixé pour octobre… 2021

  3. © Reuters.

    Meghan et Harry: la sécurité et les finances du couple, deux sujets sensibles

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite