Bundesliga: Leipzig bat Hanovre, et s’accroche à sa place en Ligue des champions

Bundesliga: Leipzig bat Hanovre, et s’accroche à sa place en Ligue des champions
Reporters/DPA

Le RB Leipzig est allé gagner à Hanovre 3-0 vendredi pour conforter sa quatrième place, qualificative pour la Ligue des champions, en match avancé de la 20e journée de Bundesliga.

Marcel Halstenberg a ouvert le score sur penalty juste avant la pause (45+3) et l’arrière central Willi Orban a réussi un doublé aux 64e et 85e minutes.

Grâce à cette victoire, Leipzig compte provisoirement six points d’avance sur le cinquième Francfort, qui reçoit samedi (15h30) le leader Dortmund.

Les « Taureaux Rouges » étaient pourtant privés pour ce match de leur avant-centre international Timo Werner, mais ils ont dominé la partie d’un bout à l’autre (20 tirs au but contre 4 à Hanovre) et auraient pu marquer plus tôt avec un peu plus de réalisme ou de chance.

Hanovre, qui vient de remplacer son entraîneur, reste provisoirement à la 17e et avant-dernière place, mais se retrouvera lanterne rouge si l’actuel dernier Nuremberg marque au moins un point à domicile samedi (15h30) contre Brême.

Samedi, les trois leaders auront des déplacements difficiles : Dortmund à Francfort, le Bayern Munich à Leverkusen et Mönchengladbach à Schalke.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

  3. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite