Venezuela: plusieurs pays européens reconnaissent Guaido comme président, la Russie dénonce une ingérence

© AFP
© AFP

Plusieurs pays européens ont reconnu lundi Juan Guaido comme «président en charge» du Venezuela après l’expiration de l’ultimatum à Nicolas Maduro qui a refusé de convoquer une nouvelle élection présidentielle. L’Espagne, le Royaume-Uni, la France, l’Autriche, le Danemark ou encore la Suède ont ainsi franchi une étape en ne reconnaissant plus M. Maduro, président élu, comme chef de l’Etat vénézuelien. La Belgique, de son côté, n’a pas encore pris position officiellement.

«Les Vénézuéliens ont le droit de s’exprimer librement et démocratiquement. La France reconnaît Juan Guaido comme ’président en charge’ pour mettre en oeuvre un processus électoral», a tweeté Emmanuel Macron.

« Une ingérence »

«No us percevons les tentatives de légitimer l’usurpation du pouvoir comme une ingérence directe et indirecte dans les affaires internes du Venezuela», a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les partisans du pouvoir en place brandissent les portraits de Simon Bolivar et de Hugo Chavez, mardi à Caracas, lors d’une marche vers le Parlement.

    Venezuela: «Le peuple est orphelin de dirigeants légitimes et représentatifs»

  • Cuba - Jeune vendeuse - Hector lemieux

    Cuba 2021, année zéro

  • Iqaluit, capitale du Nunavut, dans le Grand Nord canadien: l’Arctique, dernière frontière pétrolière, attise les convoitises et les entreprises minières y ont carte blanche.

    Par Ludovic Hirtzmann

    Amériques

    Canada: tensions glaciales dans l’Arctique

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous