Accueil Économie Entreprises

Ryanair en perte à cause de prix trop bas

Les prix des vols sont trop bas parce qu’il y a une surcapacité en Europe, analyse la low cost irlandaise. Qui se réjouit, en même temps, de recevoir de nouveaux avions… La présidence va changer et Michael O’Leary dirigera non plus la compagnie mais le futur holding. La compagnie s’organise en holding, notamment pour faire face au Brexit.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Inutile de résumer cet épisode en une sorte de déclin des compagnies low cost, ce serait trop simpliste. Ryanair annonce, c’est quasi une première, une perte pour le troisième trimestre (octobre-décembre, la compagnie aérienne irlandaise commence l’année en avril) : 20 millions sur un chiffre d’affaires de 1,53 milliard. Rien de dramatique, assure la low cost, qui réclame de ses actionnaires un peu de flegme irlandais et qui maintient ses prévisions de gains pour 2018-2019 entre 1 et 1,1 milliard d’euros. Et son objectif d’atteindre 200 millions de passagers reste fixé à 2024.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs