«La coupe est pleine»: Groen demande la démission de la ministre flamande de l’Environnement

© Belga
© Belga

Le parti d’opposition flamand Groen demande la démission de la ministre Joke Schauvliege (CD&V) en pleine tempête après ses déclarations sur la mobilisation sur le climat. La ministre flamande de l’Environnement a remis en question la spontanéité des manifestations des jeunes pour le climat et a menti sur des déclarations que lui aurait faites la Sûreté de l’État. Pour le vice-Premier ministre Kris Peeters, lui aussi CD&V, il ne s’agit au contraire que d’un «petit dérapage».

«Pour Groen, la coupe est pleine. Cette ministre peut difficilement exercer en toute confiance dans une position aussi cruciale que la sienne», a pointé Björn Rzoska. Les écologistes flamands déposeront une motion de méfiance mercredi au parlement régional. «C’est un petit dérapage pour lequel des excuses ont été présentées», a de son côté estimé le vice-Premier ministre Kris Peeters. Selon ce dernier, il convient toutefois de faire preuve de respect vis-à-vis de ceux qui se mobilisent pour le climat et qui formulent des propositions.

Quant aux organisateurs des marches pour le climat, ils n’ont pas manqué de qualifier de « mensonges », les propos tenus par la ministre flamande.

► «Mensonges», «grande humoriste»: les organisateurs des marches pour le climat réagissent à la sortie de la ministre Schauvliege

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite