Accueil Opinions Chroniques

Brexit, comment en est-on arrivé là: cynisme et surestimation narcissique

Les probabilités d’un Brexit dur, à savoir sans accord avec l’Union européenne, augmentent de jour en jour. Comment en est-on arrivé là ?

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Les chances que la Grande-Bretagne quitte l’Union européenne sans un accord avec l’UE augmentent de jour en jour. Presque tous les économistes et une majorité du Parlement britannique sont d’avis que c’est le pire scénario possible pour la Grande-Bretagne et ses habitants. Des droits d’importation devront être imposés sur les flux commerciaux entre la Grande-Bretagne et l’UE. En plus, les marchandises britanniques ne pourront plus franchir les frontières de l’UE sans contrôle. De plus en plus de multinationales annoncent qu’elles n’investiront plus en Grande-Bretagne.

En bref, dans le scénario d’un Brexit sans accord, le pays s’administrera un choc économique qui retardera la prospérité économique de sa population pendant des années. Les conséquences pour la stabilité politique du pays sont incalculables.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par BRASSIENE Jean-Louis, vendredi 8 février 2019, 15:14

    Telles sont les faiblesses de nos démocraties. Ignorance de l'électeur qui souffre d'une absence de transparence dans le processus démocratique exercé par une élite tout autant déconnectée des réalités. Combats d'ego qui s'entrechoquent entre différents courants politiques (dans le cas du Brexit; europhobes contre europhiles), mensonges et exploitation des masses populaires. Il suffit de si peu. Un charlatan, un bonimenteur emmèneront la rue vers des lendemains qui déchantent d'un simple claquement de doigt. Farage, Trump, Bolsonaro... Ces gens sont arrivés à leur fin uniquement en utilisant la colère d'un électorat avide de représailles. Pour la Grande Bretagne, les États-Unis de Trump, le Brésil, il est trop tard pour redresser la barre. Mais pour éviter d'autres Brexits et percées des extrémismes, la solution est en amont et relève de la prévention: l'enseignement, l'éducation. un minimum d'empathie, de compréhension et non l'inverse.

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 8 février 2019, 13:35

    Bien que je considère aussi le Brexit comme une épouvantable erreur, je ne suis pas d'accord avec tout. Les % de 99,9% de britanniques qui ignorent ce qu'est une union douanière est très exagéré de même que le 0,1% qui suit. Même si certains prennent des décisions irresponsables, les britanniques ne sont pas des sauvages! Pensez au milieu des affaires qui est très informé et très contre le Brexit. Une seule explication est donnée au comportement de May, mais il y en a une autre, largement diffusée et pas abordée ici. May aurait tenté de présenter son deal avec l'UE comme seule alternative valable, misant sur le bon sens des parlementaires qui n'accepteraient pas un "no deal". Et elle aurait perdu sa mise, étant donné l'absence totale de bon sens au parlement britannique.

  • Posté par Binet Jean-Claude, jeudi 7 février 2019, 13:36

    Perfide Albion.

  • Posté par Poels Jean-pierre, mercredi 6 février 2019, 8:50

    = l'illettrisme politique de la population en général. Il suffit de lire l'un ou l'autre forum pour s'en convaincre. => nécessité d'inclure ces matières dans le cursus scolaire.

  • Posté par Weissenberg André, mercredi 6 février 2019, 10:01

    ... pareil pour le climat!

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica sur l’ouverture du droit et de la justice: où en est-on? Où va-t-on?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : si la France commence à digitaliser ses décisions de justice, la Belgique est à la traîne. Pourtant, depuis 2007, la banque de données juriDict offre un accès gratuit et ouvert à la jurisprudence du Conseil d’Etat, en ayant recours à des logiciels libres qui garantissent l’indépendance de la juridiction vis-à-vis des tiers. Cet exemple illustre quelques enjeux essentiels pour nos démocraties.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs