Accueil Belgique Politique

La campagne «sign for my future» lance la mobilisation générale pour le climat

ONG, patrons d’entreprises, communicants et médias unissent leurs forces en lançant une vaste campagne destinée à obtenir une politique climatique plus ambitieuse. Objectif : deux millions de signatures.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C’est une vaste coalition. Hétéroclite, diront certains. Contre-nature, diront d’autres. Puissante incontestablement. Il y a là, la fine fleur des organisations non gouvernementales belges – WWF, Coalition climat, Inter-Environnement Wallonie, CNCD, Les Scouts… – à côté de quelques grands noms de l’économie belge – Piet Colruyt, Thomas Leysen (Umicore), Nathalie Guillaume (Danone), Eric Domb (Pairi Daiza), Dominique Leroy (Proximus), Xavier Piesvaux (Delhaize), Grégoire Dallemagne (Luminus), Michel Croisé (Sodexo)… – et quelques-unes des agences de pub les plus en vue de la place – Duval Guillaume, Publicis IPG Mediabrands…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Philippe Pasman, mercredi 6 février 2019, 10:57

    Si vous voulez respecter l'esprit de la démocratie il faut attendre le résultat des élections. Actuellement personne ne peut dire le pourcentage des gens qui sont pour ou contre ce vous proposez et donc l'imposer ne serait pas démocratique

  • Posté par Bachelart Bernard, mardi 5 février 2019, 18:21

    Puisque notre jeunesse s'exprime en anglais, je lui propose de se rendre sur le site de l'université de Harvard et de lire ce qu'y dit le professeur Lindzen, climatologue de renommée mondiale: https://courses.seas.harvard.edu/climate/eli/Courses/global-change-debates/Sources/Mid-tropospheric-warming/more/old/Lindzen-2007-Taking-Greenhouse-warming-seriously.pdf Notez que ceux qui ne maîtrisent pas l'anglais peuvent lire les commentaires de Michel Erpicum, professeur de climatologie à l'université de Liège au sujet de cette "climatologie" de l'apocalypse. http://culture.uliege.be/jcms/prod_494613/fr/controverses-climatiques?part=1 Il est absolument fou de se lancer dans cette surenchère médiatique sur le CO2 alors que nous avons de réels problèmes à résoudre, en Belgique, en Europe et dans le monde.

  • Posté par Bachelart Bernard, mercredi 6 février 2019, 10:38

    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontré que tout un peuple.» René Descartes - Discours de la méthode.

  • Posté par Bihin Jean-Paul, mercredi 6 février 2019, 7:41

    Oui, Il y a encore quelques %de climatosceptiques dans la communauté scientifique. Et ce serait une erreur de les blâmer. Ils obligent tous les chercheurs à redoubler leurs efforts pour réaliser des études sérieuses et impartiales. Mais force est de constater que le lien entre les activités humaines et le dérèglement climatique est prouvé et reconnu par une très grande majorité de la communauté scientifique. Un jour, on a bien dû reconnaître que la terre était ronde....

  • Posté par PAEME FREDERIC, mardi 5 février 2019, 18:17

    Que du blabla ... des commissions interparlementaires, conférence interministérielle, ... Cela ne "coûte" donc rien . Rien de concret sur les moyens et les mesures à mettre en oeuvre tant au niveau de l'Etat mais aussi des entreprises ET de la population (oui, oui, tout le monde devra alors faire des efforts, ...)...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs