Sous le feu des critiques, la ministre flamande de l’Environnement ne s’est pas présentée au Parlement flamand

© Belga
© Belga

La ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), contestée pour des propos ayant visé les marches de protestation des jeunes en faveur du climat, ne se présentera pas en commission du parlement flamand où elle était attendue mardi après-midi, a-t-on appris.

La ministre flamande de l’Environnement a remis en question la spontanéité des manifestations des jeunes pour le climat et a menti sur des déclarations que lui aurait faites la Sûreté de l’État.

« Je me suis laissée entraîner par l’émotion », explique Joke Schauvliege

La séance avait déjà été reportée

L’ouverture de cette séance de commission avait déjà été reportée de 14h à 15h30, alors que le sort de la ministre était toujours débattu au sein de son parti.

Le député CD&V Robrecht Bothuyne, interrogé quant à savoir si son parti avait encore une ministre de l’Environnement et de l’Agriculture, a répondu «  je le pense »… Présenté comme un remplaçant potentiel de la ministre, M. Bothuyne a toutefois assuré la soutenir.

Le parti Groen a annoncé qu’il déposerait une motion de méfiance ce mercredi au parlement flamand.

Sur le même sujet
PolitiqueGroen
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous