Accueil Société

Procès Nemmouche: ce que les corps des victimes ont raconté aux légistes

Les autopsies ont aussi révélé un tueur « habitué aux cibles humaines ». Dominique Sabrier a vu la mort venir. Le tireur a dû s’y reprendre à trois fois pour la tuer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Les corps morts des assassinés parlent aux médecins légistes. Lorsque le Dr Frédéric Bonbled arrive au Musée juif le 24 mai, il s’aperçoit rapidement que des armes différentes ont été utilisées sur les deux zones des crimes, l’entrée du Musée et le bureau d’accueil. Les corps de Miriam et Emanuel Riva gisent dans une mare de sang. Le couple d’Israéliens a subi le même sort. «  Une exécution

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs