Accueil Belgique Politique

Fake news, ingérence étrangère…: vigilance maximale à l’approche des élections

Les partis ont été « briefés » par la Sûreté de l’Etat. L’immixtion de puissances étrangères dans les prochaines élections via des campagnes de désinformation est jugée « vraisemblable ». Tous les regards sont tournés vers Moscou.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

A quelque 110 jours des « super élections » – fédérale, régionales et européennes – de mai 2019, les services de sécurité sont en alerte. La Sûreté de l’Etat a reçu, mardi matin, des représentants de tous les partis élus à la Chambre. La séance d’information avait pour thème le risque de manipulations du processus électoral en provenance de l’étranger. Et de formuler des recommandations de prudence et de sécurité pour s’en prémunir.

Il nous revient de ce briefing reçu par les partis belges que la Sûreté de l’Etat juge une manipulation de l’information en vue de tromper les électorats européens « plus vraisemblable » qu’une manipulation « technique » des scrutins (comme un trucage des résultats). Comprenez : des campagnes de fake news actionnées depuis l’étranger pourraient fleurir dans les semaines précédant le vote. Le risque sera maximal dans les six semaines avant le 26 mai.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fizaine Grégory, mercredi 6 février 2019, 6:02

    A voir gratuitement, le mooc "penser critique" de l'UCLouvain sur edx.com. Pour éviter d'être une stupide victime.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs