«Les murs sauvent des vies»: Donald Trump promet face au Congrès que son projet verra le jour (vidéo)

© Photo News
© Photo News

Le président américain Donald Trump a fait la promesse, mardi soir devant le Congrès, de construire un mur à la frontière avec le Mexique, projet décrié par l’opposition démocrate et à l’origine du « shutdown » le plus long de l’histoire américaine.

Donald Trump veut éliminer le sida aux États-Unis d’ici dix ans

«  Je vais le faire construire », a martelé M. Trump lors de son discours sur l’état de l’Union, à propos du mur qu’il entend ériger à la frontière sud du pays pour lutter contre l’immigration illégale. «  Les murs, ça marche et les murs sauvent des vies », a poursuivi le locataire de la Maison Blanche.

Appel au compromis

Pour ce traditionnel discours sur « l’état de l’Union », le tempétueux président américain a multiplié les appels au compromis. «  Ensemble, nous pouvons mettre fin à des décennies de blocage politique, guérir les blessures anciennes, construire de nouvelles coalitions », a déclaré Donald Trump, s’en tenant assez fidèlement au texte défilant sur les téléprompteurs.

Rencontre avec Kim Jong Un fin février au Vietnam

Le président américain a également annoncé qu’il rencontrerait le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un les 27 et 28 février au Vietnam pour poursuivre les négociations sur le désarmement nucléaire de la Corée du Nord.

«Dans le cadre de notre diplomatie audacieuse, nous continuons notre effort historique pour la paix dans la péninsule coréenne», a-t-il déclaré devant le Congrès, en officialisant la date et le lieu de ce second tête-à-tête après le sommet historique entre les deux hommes le 12 juin 2018 à Singapour.

Des élues démocrates habillées de blanc

Les différences étaient très marquées dans l’hémicycle qui accueille depuis janvier un nombre record de femmes (127) et d’élus issus de minorités. De nombreuses élues démocrates de la Chambre des représentants avaient choisi le blanc en hommage au centenaire du mouvement des suffragettes, qui se sont battues pour le droit de vote des femmes après la Première Guerre mondiale. Nancy Pelosi, chef de la majorité démocrate à la Chambre, était également an blanc, assise derrière le président américain pendant son discours.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  2. belgaimage-91136168-full

    In memoriam: les portraits des victimes du 22 mars

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite