NBA: les Lakers en plein cauchemar, LeBron James subit la plus lourde défaite de sa carrière (vidéos)

NBA: les Lakers en plein cauchemar, LeBron James subit la plus lourde défaite de sa carrière (vidéos)
Photo News

Au lieu d’une fête pour le nouvel exploit de LeBron James, entré dans le cercle très fermé des joueurs ayant marqué plus de 32.000 points en NBA, c’est un véritable cauchemar que les Los Angeles Lakers ont vécu mardi soir en concédant une défaite de 42 points, la plus lourde jamais subie par le « King », sur le parquet d’Indiana (136-94).

Preuve de l’apathie de ses coéquipiers, James a été le meilleur marqueur (18 points), rebondeur (7) et passeur (9) de son équipe, alors qu’il ne jouait que son deuxième match depuis son retour d’une blessure aux adducteurs. Car globalement, les Californiens n’ont pas existé face aux Pacers, qui ont aligné leur troisième victoire de suite et sont 4es dans la conférence Est (35 v-19 d). « En clair, il faut qu’on soit meilleurs », a lâché le coach de la franchise californienne Luke Walton.

Il a quand même relevé un point positif : son joueur vedette semble avoir laissé derrière lui ses pépins musculaires. En témoigne un « dunk » au deuxième quart-temps : « C’était bien de voir LeBron décoller et aller dunker, et en quelque sorte faire confiance à son corps », a commenté Walton.

Les rumeurs courent

Les Lakers, 10es de la conférence Ouest (27 v-27 d), ont joué dans une ambiance particulière après des rumeurs sur le bouleversement d’effectif qui se préparerait. Des médias américains ont en effet affirmé qu’ils avaient proposé à La Nouvelle-Orléans pas moins de six joueurs en échange d’Anthony Davis.

Et tandis que la fenêtre de transferts se referme jeudi soir, le public d’Indianapolis s’en est donné à coeur-joie pour chambrer les adversaires sur ce thème : des « LeBron va te transférer ! LeBron va te transférer ! » ont ainsi perturbé Brandon Ingram qui se concentrait pour tirer un lancer franc. « Ce sont juste les fans qui font les fans, a commenté James. Si on se laisse perturber, on ne fait pas le bon sport ». Cinq jours après une victoire pour son retour contre les Los Angeles Clippers (123-120 a.p.), il a confié être « bien » mais pas encore à 100 %.

« Je suis en voie de redevenir moi-même », a-t-il expliqué, alors qu’il est devenu le cinquième joueur de l’histoire de la NBA à dépasser 32.000 points marqués : il en est désormais à 32.008, et peut viser les 32.292 pts de Michael Jordan. Mais depuis ses débuts en NBA en 2003, il n’avait jamais concédé de défaite avec plus de 36 points d’écart…

Toronto fait le job

L’autre franchise de Los Angeles a vécu une rude soirée à Charlotte. Menés 88-68 dans le troisième quart-temps, les Clippers ont cependant arraché la victoire sur un panier de Tobias Harris à 4 secondes de la sirène (117-115). Harris a apporté 34 points et son coéquipier Lou Williams 31 dans l’escarcelle des Clippers qui occupent la 8e place à l’Ouest (30 v-25 d). Kemba Walker (32 pts) a terminé meilleur marqueur des Hornets, mais c’est Marvin Williams qui a tenté en vain le panier de la victoire au coup de sirène. Charlotte est 7e à l’Est (26 v-27 d).

A Oklahoma City, Paul George a terminé meilleur marqueur (39 pts) et Russell Westbrook a réalisé un 7e triple double d’affilée, le 20e de la saison, avec 16 points, 15 rebonds et 16 passes, lors de la victoire du Thunder face à Orlando (132-122).

Dans la bataille pour la première place de la conférence Est, Toronto (2e, 39 v-16 d) a fait le job en s’imposant à Philadelphie (119-107), alors que Milwaukee (1er, 39 v-13 d) ne jouait pas mardi. Kawhi Leonard a terminé meilleur marqueur des Raptors avec 24 points, tandis que Serge Ibaka et Kyle Lowry, qui avait manqué le match précédent en raison de douleurs au dos, en ont ajouté 20 chacun.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pierre-Yves Dermagne

    Ventes de Voo et de Win: Enodia et Nethys ont cinq jours ouvrables pour répondre au ministre

  2. Stéphane Moreau (à gauche) et François Fornieri sont à la fois dans la société vendeuse et dans la société acquéreuse.

    Nethys a vendu Win à Fornieri sans mise en concurrence: les dessous de l’accord

  3. La Ville de Bruxelles assume simplement ses obligations de propriétaire
: entretenir le bien pour permettre le maintien de son exploitation, guère plus de 1,5
million par an.

    Le stade Roi Baudouin maintenu: aucun gouvernement ne veut payer pour un nouveau stade national

La chronique
  • Nethys: Putsch en bord de Meuse

    N ethys. Pour beaucoup au nord du pays, ce nom reste inconnu. Celui de Publifin l’est sans doute moins, car il est lié au versement de jetons de présence à des mandataires wallons pour leur participation à des comités fantômes. Ce scandale de la gouvernance qui a éclaté il y a trois ans, a pourri la vie politique en Wallonie, mettant particulièrement à mal le PS d’Elio Di Rupo, obligé de jeter deux membres clés hors du parti : Stéphane Moreau, patron de Nethys et bourgmestre d’Ans et André Gilles, président de Publifin et homme fort de la province. L’éviction a fait grand bruit car les deux hommes étaient aussi des membres clés du Club des 5 connu pour décider de tout à la très puissante Fédération liégeoise du PS. L’affaire Publifin/Nethys a donné naissance à une Commission d’enquête et, jumelée à l’affaire du Samusocial, elle a inspiré à Benoît Lutgen (CDH) l’idée d’éjecter les socialistes du pouvoir wallon au nom de la gouvernance.

    Ça, c’est...

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite