Geens sur les propos de Schauvliege: «La Sûreté de l’Etat ne suit pas les manifestants climatiques»

Geens sur les propos de Schauvliege: «La Sûreté de l’Etat ne suit pas les manifestants climatiques»

L a Sûreté de l’Etat ne suit pas les manifestations pour le climat et leurs organisateurs », a indiqué mercredi le ministre de la Justice Koen Geens interrogé en commission de la Chambre par le député Stefaan Van Hecke (Groen).

«  Si des tentatives d’infiltration dans l’organisation de ces manifestations devaient avoir lieu à un certain moment, émanant d’organisations d’extrême gauche ou d’extrême droite, menaces que la Sûreté serait habilitée à vérifier, elle ne manquerait pas de les examiner plus avant, mais pour l’instant, il n’en est pas question », a précisé le ministre.

► La ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege, démissionne après ses propos polémiques

L’ex-ministre de l’Environnement dans l’œil du cyclone

L’ex-ministre flamande de l’Environnement Joke Schauvliege s’est retrouvée dans l’œil du cyclone après avoir fait état, avant de se raviser et de démissionner, d’un contact à la Sûreté de l’Etat assurant que les marches pour le climat étaient le fruit d’un complot.

«  Monsieur Van Hecke, je peux effectivement vous confirmer qu’il n’y a eu aucune communication entre la ministre Schauvliege et la Sûreté de l’Etat. La ministre Schauvliege l’a entre-temps elle-même confirmé et a présenté des excuses. Vous savez qu’elle a entre-temps démissionné », a ajouté M. Geens.

Le ministre de la Justice a précisé qu’il n’était pas intervenu dans cette affaire et qu’il n’y avait pas eu de directive du conseil national de sécurité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous