Accueil Société

Visas humanitaires: la délicate question de la préférence chrétienne

L’affaire des visas humanitaires pose une question sensible : est-il justifié de privilégier les chrétiens en raison de leur statut de minorité religieuse ? Certains politiques en font une évidence, mais les experts en doutent et rappellent la réalité du conflit syrien.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

L’affaire des visas tourne autour de deux principales questions. La première – des intermédiaires ont-ils profité de leur rôle pour extorquer de l’argent aux réfugiés syriens ? – est au cœur de l’enquête judiciaire. La seconde – comment éviter qu’un système parallèle hors de tout contrôle ne se développe ? – est le sujet des travaux de la commission parlementaire. Mais à mesure que les auditions se poursuivent s’impose une question de moins en moins périphérique : pourquoi avoir réservé une voie d’accès aux visas humanitaires aux seules minorités chrétiennes ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par perez-sordo Alberto, mercredi 13 février 2019, 13:51

    Qui sont ces "experts"? On ne parle pas des bombardements ici. Si tu es chrétien en syrie, les djihadistes te font ta fête et le mouton c'est toi. Comme musulman, tu as plus de chance de t'en tirer. Faut pas avoir fait Science Po pour comprendre ça

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs