D’Arlon à Anvers, en passant par Louvain, 20.000 jeunes ont marché pour le climat (photos et vidéos)

Dans cet article
D’Arlon à Anvers, en passant par Louvain, 20.000 jeunes ont marché pour le climat (photos et vidéos)

Pour la quatrième semaine consécutive, des centaines de jeunes sont descendus dans les rues de différentes villes jeudi pour manifester pour le climat dans le cadre des « jeudis pour le climat ». En dehors du principal rassemblement à Louvain, où plus de 10.000 jeunes ont marché, des mobilisations notables ont eu lieu en Flandre à Anvers, Courtrai et Hasselt.

Quelque 5.000 élèves de secondaire et étudiants du supérieur manifestaient jeudi matin dans le centre Bruxelles, selon le comptage définitif de la police de Bruxelles-Ixelles. Le cortège de la manifestation pour le climat s’est ébranlé vers 10h45 depuis la gare du Nord. Il devait rejoindre la gare du Midi en empruntant le même parcours que la semaine dernière.

A Anvers, quelque 600 jeunes se sont rassemblés en matinée selon les estimations de la police, un chiffre qui reste le plus élevé pour cette ville jusqu’ici. Ils ont marché de la Operaplein jusqu’à la Groenplaats. Les jeunes qui étaient présents dans la métropole anversoise affirment être eux-mêmes prêts à des efforts concrets pour contrer le réchauffement climatique, selon les initiateurs locaux.

D’Arlon à Anvers, ils étaient 20.000 jeunes à manifester dans les rues ce jeudi

250 jeunes à Liège

Environ 250 jeunes, selon la police, se sont rassemblés ce jeudi sur le temps de midi en face de l’hôtel de Ville de Liège pour à nouveau réclamer des mesures politiques fortes contre le changement climatique.

Bien moins nombreux que jeudi dernier (15.000), les élèves poursuivent la mobilisation. Ils criaient et brandissaient des pancartes, sur lesquelles on pouvait notamment lire : «  La planète se réchauffe, mais nous on n’a pas froid aux yeux ! ».

Le mouvement « Students for Climate Liège » fixe déjà rendez-vous à jeudi prochain, le 14 février à 9h, à la gare des Guillemins afin de rejoindre la manifestation pour des mesures politiques ambitieuses à Bruxelles.

Courtrai, Hasselt et Arlon

A Courtrai, 1.000 jeunes étaient présents. Les élèves ont fait un tour de la ville en matinée, en faisant arrêt à la maison communale. Vers 10h30, la foule s’est dispersée et les élèves sont retournés en classe.

A Hasselt, entre 500 et 600 jeunes activistes inquiets du climat sont descendus en rue, selon les estimations de la police. Les organisateurs Metehan Topal, 20 ans, et Jamie Harrison, 19 ans, se sont dits agréablement surpris par l’affluence. Pour cette deuxième marche limbourgeoise, c’est dans l’après-midi que les jeunes, essentiellement des élèves, se sont mobilisés. Ils se sont rassemblés à 14h sur la Grand-Place, puis ont parcouru des rues commerçantes jusqu’à la Kolonel Dusartplein où quelques discours ont eu lieu avant que la foule ne se disperse vers 15h.

A Arlon, 2.000 jeunes, et moins jeunes, ont marché pour le climat.

500 élèves de Herve dans leur école, des dizaines à Mons

Quelque 500 élèves du collège Marie-Thérèse de Herve ont manifesté jeudi entre midi et 13h40 pour le climat. Un mouvement initié par plusieurs élèves de la 3e à la 6e secondaire afin de soutenir les étudiants qui défilaient et manifestaient au même moment dans les rues de Liège, la direction ayant interdit aux élèves de se rendre dans la Cité ardente où ils avaient été manifester 8 jours plus tôt avec 15.000 autres étudiants.

Des étudiants de l’Université de Mons (UMons) se sont mobilisés jeudi midi dans le cadre d’un appel via Facebook à une action pour le climat. La mobilisation, validée par les autorités académiques de l’UMons, s’est déroulée dans le calme sur le site de l’université, au Campus de la Plaine de Nimy.

left
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Gordon Sondland, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, a confirmé dans sa déclaration préliminaire avoir imposé un «
quiproquo (donnant donnant)
» aux autorités ukrainiennes, sur ordre exprès du président américain.

    Destitution: Gordon Sondland, un témoignage catastrophique pour Trump

  2. Un patient infecté qui suit correctement son traitement peut en effet devenir «indétectable» et ne plus représenter de danger d’infection.

    Sida: comment gagner la bataille de la bithérapie

  3. belgaimage-140898853-full

    Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

La chronique
  • Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite