Affaire Benalla: la cheffe de la sécurité du Premier ministre démissionne

© EPA
© EPA

La cheffe du groupe de sécurité du Premier ministre (GSPM) a démissionné jeudi afin d’«  écarter toute polémique », tout en niant être liée à une conversation controversée entre Alexandre Benalla et Vincent Crase dont un enregistrement a été révélé par Mediapart, a annoncé Matignon.

Affaire Benalla: Mediapart refuse une perquisition dans ses locaux

Lors d’un entretien avec le Premier ministre, Marie-Elodie Poitout a démenti «  être d’une quelconque façon liée à une rencontre entre MM. Benalla et Crase fin juillet. Toutefois, consciente de la sensibilité de sa fonction et soucieuse d’écarter toute polémique, la cheffe du GSPM a demandé au Premier ministre d’être affectée sur une autre mission au sein du ministère de l’Intérieur », a indiqué le cabinet d’Edouard Philippe.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous