Accueil Économie Finances

Qui veut hacker la Suisse pour 132. 000 euros?

Rêve de geek : la Chancellerie suisse offre 132.000 euros aux hackers du pays qui parviendront à pirater le faux scrutin mis en place du 25 février au 24 mars pour tester la sécurité du vote électronique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Votre mission, si toutefois vous l’acceptez : «  Tenter de manipuler les suffrages, de violer le secret du vote et de mettre hors-service les dispositifs de sécurité qui protègent les suffrages ou données inhérentes à la sécurité du vote  ». Non, ce n’est pas le nouveau jeu vidéo de cyber-guerre à la mode. Ce n’est pas non plus une blague. C’est juste le grand jeu annoncé par la Chancellerie fédérale Suisse jeudi sous ce nom : le test d’intrusion publique (PIT).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs