Accueil Sports Football Football belge

Marc Wilmots au «Soir»: «A la fin, je ne m’amusais plus chez les Diables»

Marc Wilmots is back ! A quelques jours de son demi-siècle, qu’il fêtera le 22 février, l’ancien sélectionneur national sort de sa réserve pour un arrêt sur image. Sa carrière, sa famille et son retour dans le foot qui semble le titiller : tout y passe !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

Quelque part, sur un bout de trottoir de l’existence, au seuil de la cinquantaine. L’âge où un homme a la certitude que la vie a pris sa part pour moitié. L’âge où plus rien ne peut empêcher de vieillir mais où, avec un brin de volontarisme et quelques projets en bandoulière, on peut parfaitement refuser de devenir vieux. A 50 balais, Marc Wilmots change de dizaine mais sans compter le nombre des années. C’est dans cet état d’esprit résolument tourné vers l’avenir que l’ancien sélectionneur national nous a reçus dans la grange qu’il a aménagée en bureau, à l’entrée de la propriété que sa famille et lui occupent sur la frontière entre le Limbourg et le Brabant wallon.

Marc Wilmots, quinquagénaire, comment sonne le terme à vos oreilles ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Ghysels Philippe, lundi 11 février 2019, 18:22

    A 1 million par an, il était pas censé s'amuser mais bosser.....

  • Posté par Brasseur Michel, dimanche 10 février 2019, 21:01

    C'est beau l'égo quand même...ce type me rappelle Alain Courtois ! J'espère qu'il a été plus compétent que cett momie pommadée. Dėtestant le foot, je ne pourrais en juger.

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , samedi 9 février 2019, 20:11

    Il ne s'amusait plus? Mais lui amusait-il encore quelqu'un? Peu importe. Question: si un club engageait Wilmots, combien les journalistes dits sportifs de Le soir recevraient-ils sur le montant du transfert?

  • Posté par Claudy Gilles, samedi 9 février 2019, 14:23

    On l'a descendu pour sa soi-disant incapacité tactique, mais les diables bloqués par un bloc défensif, c'est toujours d'actualité. J'apprécie beaucoup Roberto Martinez, mais l'histoire laissera aussi Wilmots comme un grand coach, qui a su discipliner l'environnement de l'équipe nationale, après le foutoir bis de Leekens, le petit canif. De plus c'est un brillant communicant.

  • Posté par Université De Mons , dimanche 10 février 2019, 12:04

    Il est d'ores et déjà au Panthéon des grands philosophes méconnus...et qui sait , peut-être un candidat sérieux pour un prix Nobel de littérature quand ses mémoires seront éditées .

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs