Disparition d’Emiliano Sala: un nouvel appel aux dons pour retrouver le pilote de l’avion

Disparition d’Emiliano Sala: un nouvel appel aux dons pour retrouver le pilote de l’avion
Afp

La famille de David Ibbotson, le pilote britannique de l’avion qui s’est abimé dans la Manche alors qu’il transportait le footballeur argentin Emiliano Sala, a lancé un appel aux dons sur internet pour relancer des recherches afin de le retrouver.

Les enquêteurs britanniques ont récupéré mercredi un corps, identifié jeudi comme étant celui de l’ex-attaquant du FC Nantes, mais ont dû interrompre leurs recherches en raison des mauvaises conditions météorologiques affectant le site où se trouve la carcasse de l’avion, à une vingtaine de kilomètres au nord de l’île anglo-normande de Guernesey.

«  Le fait d’apprendre que les recherches ont été interrompues à court terme n’a fait que rendre cette période tragique plus difficile », écrit la famille du pilote sur le site Gofundme. « Nous comptons sur la gentillesse des gens de cœur pour nous aider à recueillir les fonds dont nous avons tant besoin pour retrouver notre père, mari et fils bien-aimé », ajoute-t-elle. « Aidez David Ibbotson à rentrer chez lui et obtenir les adieux qu’il mérite ».

Samedi matin, l’appel aux dons avait réuni un peu plus de 25.000 livres (29.000 euros), sur les 300.000 demandés (343.000 euros).

Le monomoteur Piper Malibu en vol vers Cardiff (Pays de Galles) depuis Nantes (ouest de la France), avec à son bord le footballeur de 28 ans et David Ibbotson, 59 ans, avait disparu au-dessus de la Manche le 21 janvier.

> Le FC Nantes retire le maillot numéro 9 en hommage à Emiliano Sala

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite