Accueil Techno

Partager vos émotions sur Facebook, le réflexe qui peut vous faire mal

Stéphane Pauwels s’est épanché sur le réseau social et le regrette amèrement. Prudence à tous : livrer nos états d’âme à nos amis virtuels peut écorner notre image et menacer notre intimité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

D es fêtes douloureuses et une période compliquée…  » En ce début d’année, Stéphane Pauwels s’est longuement épanché sur Facebook à propos de son moral en berne. Avant de cliquer sur le bouton « publier », l’animateur télé aurait-il pu imaginer que le message adressé à ses « amis » du réseau social en ligne allait déclencher une tempête de réactions – en majorité des marques de soutien – et une médiatisation conséquente ? Manifestement pas. «  Quand on ne se sent pas bien, on se lâche. Mais je n’avais pas envie que cela prenne cette tournure-là  », nous a-t-il confié ce jeudi matin, embarrassé que sa vie privée et ses états d’âme se retrouvent dispersés aux quatre vents. Le 31 décembre dernier, c’est la chanteuse Sinead O’Connor qui avait défrayé la chronique en confiant son mal de vivre à sa communauté Facebook.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs