Excel Mouscron: Taiwo Awoniyi a déjà tourné la page gantoise

Taiwo Awoniyi a marqué deux buts en trois matches avec l’Excel alors que son compteur était resté vierge à La Gantoise.
Taiwo Awoniyi a marqué deux buts en trois matches avec l’Excel alors que son compteur était resté vierge à La Gantoise. - Photo News

Même s’il n’a pas eu que des jours heureux lors de sa période gantoise, Taiwo Awoniyi n’a pas quitté la Ghelamco Arena avec un sentiment d’animosité. Déçu cependant d’avoir été considéré comme un « numéro », il ne veut pas parler de revanche à prendre sur une formation qui lutte pour assurer sa place en Playoffs 1. « Je considère cette rencontre comme étant normale, » explique l’intéressé. « Le plus important pour moi, c’est l’équipe. Je ne suis pas obnubilé par le fait de marquer ce dimanche. C’est sympa de pouvoir revenir à La Gantoise afin de saluer le staff et mes anciens coéquipiers ».

L’attaquant nigérian a déjà offert six points à Mouscron, après avoir marqué les buts de la victoire contre Ostende puis à Genk. Véritable rouleau compresseur en ce début d’année 2019, l’Excel peut véritablement se faire plaisir dans un déplacement tel que celui de ce dimanche soir. Les Hurlus devront encore se déplacer au Standard et au FC Bruges. « Nous avons tous à cœur de progresser », reprend Taiwo Awoniyi. « Nous nous battons tous ensemble sur le terrain pour enchaîner les bonnes performances. En attaque, Mbaye Leye nous apporte toute son expérience. C’est un joueur important pour moi avec qui je discute régulièrement afin de trouver les meilleures solutions. Il a un rôle prépondérant dans la motivation des troupes. Il essaie de nous inculquer cette rage de vaincre collective. Après, il n’y a pas que Mbaye qui est important dans l’équipe. Sur le plan personnel, mon objectif reste de pouvoir accumuler du temps de jeu afin de poursuivre mon développement. Je considère les buts et les passes décisives comme du bonus. Car je me répète, le plus important, c’est l’équipe et le maintien de Mouscron à assurer. J’ai rapidement eu des opportunités pour trouver le chemin des filets à l’Excel. Cela n’avait pas été possible à Gand car je n’y ai tout simplement pas reçu ma chance ».

Bernd Storck comptait s’entretenir avec l’attaquant afin d’éviter qu’il se mette une pression inutile. Mais le discours de ce dernier laisse déjà transparaître une grande sérénité. « Je vais lui demander de ne pas vouloir prouver coûte que coûte qu’il est fantastique », confie l’entraîneur mouscronnois. « La Gantoise lui a offert la possibilité de vivre une belle expérience et ce, même s’il a peu joué. Il ne doit en tout cas pas avoir un sentiment de revanche. Au contraire, Taiwo devra rester positif et se réjouir de retrouver les gens qu’il a pu côtoyer durant la première partie de saison. Après, le plus important, c’est qu’il reste surtout concentré sur nos objectifs collectifs », conclut Bernd Storck. Et au vu de la mentalité du Nigérian, le T1 hurlu n’a guère de souci à se faire sur ce point.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © PhotoNews

    Grand Baromètre: les verts, première famille politique du pays

  2. Les parents de la petite Mawda ont été régularisé pour un an et pourront suivre l’enquête sur le décès de leur fille. Un jugement a également contraint le CPAS de Woluwe-Saint-Lambert à prendre en charge la famille.

    Affaire Mawda: la famille de la fillette régularisée

  3. La N-VA peut souffler
: avoir débranché la prise du gouvernement fédéral n’a visiblement pas traumatisé son électorat. © Belga.

    Grand Baromètre: en Flandre, la N-VA ne paie pas la chute du gouvernement

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 15: quand j’ai dévalisé un supermarché... alternatif

    Par Louise Tessier

    Aujourd’hui, j’ai (presque) fait une seconde entorse au règlement : je me suis rendue dans un supermarché. Mais pas n’importe lequel. Un supermarché collaboratif, qui favorise «  les produits issus d’une démarche respectueuse de l’humain et de l’environnement  ». Tout un programme !

    À la Bees-Coop de Bruxelles, on trouve de tout comme dans un supermarché traditionnel, mais en version plus ou moins bio, local, zéro déchet, équitable. « Plus ou moins » parce qu’il y a un peu de tout ça, mais que chaque produit ne répond pas à l’ensemble de ces critères. Et ce qui fait surtout l’originalité de l’endroit, c’est que c’est collaboratif : pour pouvoir faire ses courses à la Bees-Coop, il faut devenir collaborateur. Chaque membre doit investir 25 euros dans la coopérative (qui ne poursuit pas de but lucratif), puis s’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite