Excel Mouscron: Taiwo Awoniyi a déjà tourné la page gantoise

Taiwo Awoniyi a marqué deux buts en trois matches avec l’Excel alors que son compteur était resté vierge à La Gantoise.
Taiwo Awoniyi a marqué deux buts en trois matches avec l’Excel alors que son compteur était resté vierge à La Gantoise. - Photo News

Même s’il n’a pas eu que des jours heureux lors de sa période gantoise, Taiwo Awoniyi n’a pas quitté la Ghelamco Arena avec un sentiment d’animosité. Déçu cependant d’avoir été considéré comme un « numéro », il ne veut pas parler de revanche à prendre sur une formation qui lutte pour assurer sa place en Playoffs 1. « Je considère cette rencontre comme étant normale, » explique l’intéressé. « Le plus important pour moi, c’est l’équipe. Je ne suis pas obnubilé par le fait de marquer ce dimanche. C’est sympa de pouvoir revenir à La Gantoise afin de saluer le staff et mes anciens coéquipiers ».

L’attaquant nigérian a déjà offert six points à Mouscron, après avoir marqué les buts de la victoire contre Ostende puis à Genk. Véritable rouleau compresseur en ce début d’année 2019, l’Excel peut véritablement se faire plaisir dans un déplacement tel que celui de ce dimanche soir. Les Hurlus devront encore se déplacer au Standard et au FC Bruges. « Nous avons tous à cœur de progresser », reprend Taiwo Awoniyi. « Nous nous battons tous ensemble sur le terrain pour enchaîner les bonnes performances. En attaque, Mbaye Leye nous apporte toute son expérience. C’est un joueur important pour moi avec qui je discute régulièrement afin de trouver les meilleures solutions. Il a un rôle prépondérant dans la motivation des troupes. Il essaie de nous inculquer cette rage de vaincre collective. Après, il n’y a pas que Mbaye qui est important dans l’équipe. Sur le plan personnel, mon objectif reste de pouvoir accumuler du temps de jeu afin de poursuivre mon développement. Je considère les buts et les passes décisives comme du bonus. Car je me répète, le plus important, c’est l’équipe et le maintien de Mouscron à assurer. J’ai rapidement eu des opportunités pour trouver le chemin des filets à l’Excel. Cela n’avait pas été possible à Gand car je n’y ai tout simplement pas reçu ma chance ».

Bernd Storck comptait s’entretenir avec l’attaquant afin d’éviter qu’il se mette une pression inutile. Mais le discours de ce dernier laisse déjà transparaître une grande sérénité. « Je vais lui demander de ne pas vouloir prouver coûte que coûte qu’il est fantastique », confie l’entraîneur mouscronnois. « La Gantoise lui a offert la possibilité de vivre une belle expérience et ce, même s’il a peu joué. Il ne doit en tout cas pas avoir un sentiment de revanche. Au contraire, Taiwo devra rester positif et se réjouir de retrouver les gens qu’il a pu côtoyer durant la première partie de saison. Après, le plus important, c’est qu’il reste surtout concentré sur nos objectifs collectifs », conclut Bernd Storck. Et au vu de la mentalité du Nigérian, le T1 hurlu n’a guère de souci à se faire sur ce point.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-153108943-full

    Par Belga

    Football belge

    Amical: La Gantoise en répétition européenne à Reims (1-1)

  • Genk continue sur sa lancée de la saison dernière.

    Par V. J.

    Football belge

    Supercoupe de Belgique: déjà un premier trophée pour Felice Mazzù

  • Bryan Heynen est prêt à franchir un cap cette saison avec Felice Mazzù.

    Par Propos recueillis par Martin Grimberghs

    Division 1A

    Bryan Heynen: «Genk est le club belge qui se rapproche le plus de l’Ajax»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite