Grand Chelem de Paris: Gabriella Willems, Joachim Bottieau et Roxane Taeymans éliminés rapidement

photo news
photo news

Gabriëlla Willems (IJF 28) n’a eu aucune chance dans son deuxième combat de la journée contre la vice-championne du monde française et N.2 mondiale, Marie Eve Gahie, qui a marqué un waza-ari dans une première attaque et a obtenu un ippon après 1 : 54 de combat. « Elle était physiquement beaucoup plus forte », avoua volontiers Gaby. « Mais c’est Paris et tu sais que tu n’auras pas à affronter des adversaires faciles. Je trouve l’ambiance motivante mais bien sûr on n’achète rien avec elle ».

Joachim Bottieau (IJF 49) n’a pas non plus eu de réponse, au troisième tour, face au judo tactique du Japonais Shoichiro Mukai (IJF 20), lauréat l’an dernier des Grands Chelems de Paris et Osaka, qui s’est imposé par waza-ari. « Mukai attaque très peu mais est tactiquement si fort qu’on peut difficilement l’attaquer. J’ai aussi rapidement reçu deux points de pénalité ce qui m’a contraint de prendre des risques et cela fait le jeu d’un tacticien comme Mukai. Je sais que j’ai encore des progrès à faire avec les moins de 90 kg et je suppose qu’avec le temps, je peux penser à des trucs pour battre des champions comme lui  »

Roxane Taeymans (IJF 25) a été défaite pour la énième fois en raison des points de pénalité. Cette fois c’est arrivé dès son premier combat de la journée contre la Croate Barbara Matic (IJF 15). « J’ai attaqué suffisamment aujourd’hui, mais apparemment mes attaques donnent l’impression que je n’y vais pas à fond et je suis pénalisé par des shidos », a réagi Roxane Taeymans. « C’est frustrant, bien sûr. J’ai le sentiment d’être proche de ma meilleure forme et j’espère que cela me donnera un bon résultat au Grand Chelem de Düsseldorf dans deux semaines. J’adorerais atteindre un autre quart de finale. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous