Paré pour le printemps. Redonnez vie à votre jardin grâce à ces conseils

Tailler les plantes à floraison estivale et automnale Le début du printemps est le moment idéal pour tailler les plantes à floraison estivale et automnale. Vous pouvez déjà commencer après la période de gel.

Fleurs et arbustes Lorsqu’une fleur est fanée, détachez-la simplement avec vos doigts. Cela favorise la croissance et le développement des fleurs. Coupez les fleurs fanées de vos plantes vivaces à l’aide d’un sécateur ou d’un coupe-branches. Cela favorise la croissance de nouveaux bourgeons et la ramification. Pour les arbustes, la longueur des branches restantes dépend de l’espèce. Coupez dans tous les cas la branche juste au-dessus d’un œil, près du tronc ou d’une branche principale. Traitez ensuite les plaies avec un produit cicatrisant.

Haies et arbres

Les haies doivent être taillées dès leur jeune âge afin que les branches basses se ramifient et que le bas soit bien touffu. Si vous voulez une haie bien fournie, il faut absolument la tailler deux fois par an. Pour tailler une haie haute, utilisez toujours une échelle à base évasée de façon à avoir une bonne vue d’ensemble du résultat. Le profil idéal d’une haie est plus large à la base qu’au sommet, de sorte que les branches et feuilles du bas profitent aussi de la lumière. Le hêtre et le charme sont des espèces à croissance rapide qui peuvent être taillées à volonté tout au long de l’année. Une haie trop haute ou trop large se taille de préférence en février ou mars. Utilisez un coupe-branches pour les branches épaisses et un taille-haie pour les branches plus fines. La taille des arbres commence dès la première année afin de leur donner la forme souhaitée et de favoriser une croissance uniforme. Coupez les branches mortes, abîmées et affaiblies, ainsi que celles qui poussent vers le tronc, se croisent ou se gênent les unes les autres. Les drageons qui poussent sur le sol à proximité du tronc doivent également être coupés. Utilisez un coupe-branches pour les branches épaisses et un sécateur pour les rameaux. Les très grosses branches se coupent à l’aide d’une élagueuse, d’une scie forestière ou d’une tronçonneuse. Pensez à votre sécurité quand vous utilisez ces outils. Pour prévenir les maladies, les plaies doivent être aussi petites que possible et être ensuite badigeonnées d’un produit cicatrisant.

Réparer le gazon

Votre gazon est souvent mis à rude épreuve, surtout durant les mois d’hiver. Le printemps est la saison idéale pour le réparer. Pour préparer le travail, tondez votre gazon assez court. Éliminez ensuite les mauvaises herbes, la mousse et les déchets de tonte à l’aide d’un scarificateur. Pour casser les mottes et aérer la terre, il est conseillé de ratisser. Enfin, comblez les trous et les irrégularités avec du terreau fin. La terre est maintenant prête pour être ensemencée.

Après avoir semé, il est recommandé d’humidifier votre gazon jusqu’à la germination complète des semences. Essayez de trouver le même type de semences pour gazon que celui utilisé à l’origine. Pour éviter de trop grandes différences entre les anciennes zones et les nouvelles zones de gazon, semez également en partie sur le gazon existant. Ne tondez l’herbe nouvelle que lorsque celle-ci est bien enracinée ou a atteint environ 8 cm de hauteur. Pour la première tonte, coupez au maximum un tiers.

Nettoyer l’étang

Votre étang mérite lui aussi un entretien au printemps. Remplacez les plantes mortes et abîmées par de nouvelles plantes et éclaircissez les plantes qui prolifèrent. Vérifiez aussi que les racines des nénuphars ne pourrissent pas. N’oubliez pas non plus de remplir vos paniers ou sacs tissés de plantation avec du terreau spécial étangs.

Seulement en été ! Attention ! Une taille sévère, qui ne préserve que le tronc et la base des branches principales, ne convient pas à tous les arbres. Les noyers et les bouleaux doivent être taillés exclusivement en été.

Chaque chose en son temps !

Ne remplacez pas toutes les plantes d’un seul coup. Vous risqueriez en effet d’avoir un étang complètement nu. Concentrez-vous tout au plus sur deux groupes de plantes à chaque entretien printanier.

  • Nénuphars : démarier tous les 3 à 4 ans.
  • Plantes palustres : démarier tous les 2 ans.
  • Plantes flottantes : mieux vaut ne pas y toucher.
  • Plantes oxygénantes : éclaircir en été.

Soyez prudent

Même si la plupart des produits de démoussage ne sont pas nocifs pour les autres plantes, ils n’en restent pas moins des produits chimiques dangereux. Veillez à toujours bien porter un masque et des gants de travail.

De la couleur sur la terrasse

Le printemps est la période par excellence pour faire revivre votre terrasse : de nouvelles plantes et fleurs, des bougies parfumées, une jolie table d’appoint, une nappe colorée ou un petit étang de terrasse… les possibilités sont infinies. En même temps, votre terrasse se pare de belles couleurs. Dès les premières températures plus clémentes, quel bonheur de se retrouver à l’extérieur ! Du moins, à un endroit protégé des courants d’air. Les pare-vent sont une solution idéale. Ils existent en version fixe ou mobile. Vous voulez préserver la vue que vous avez depuis votre terrasse ou votre jardin ? Optez pour un modèle vitré. Vous filez à l’intérieur dès la première goutte de pluie ? Un abri de terrasse est la solution. De la pergola à la tente solaire en passant par le store banne motorisé, il y en a pour tous les goûts et budgets. Les soirées se rafraîchissent un peu trop rapidement à votre goût ? Un chauffe-terrasse ou un brasero vous tiendra bien au chaud.