Accueil Société Régions Bruxelles

Le 28 avenue de Tervuren est en péril

Le bien qui appartient à la députée Françoise Bertieaux et à sa famille a été cédé à un promoteur qui veut ériger un immeuble d’appartements. La Commission de concertation est prévue le 19 janvier.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Un hôtel de maître de style art déco construit au début du siècle passé le long de l’avenue de Tervuren, à Etterbeek, pourrait bien s’effacer du paysage urbanistique bruxellois pour céder la place à un immeuble d’appartements. Un changement visuel plutôt radical qui inquiète bon nombre de défenseurs du patrimoine. Le bien, comme le révélaient nos confrères de la Libre il y a quelques jours, appartient à Françoise Bertieaux, députée bruxelloise, présidente du CPAS et conseillère communale etterbeekoise, ainsi qu’à son mari.

« Il s’agit d’une affaire strictement privée et le fait que cette histoire ait été montée politiquement en épingle m’a profondément choquée », réagit l’élue libérale un poil couroucée par l’ampleur que prend cette affaire. « Il y a de plus une part d’affirmations mensongères et je me réserve donc par toute voie de droit de rétablir mon honneur si nécessaire ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs