Grève nationale du 13 février: la circulation des trains, bus et métros fortement perturbée

© D.R.
© D.R.

La grève nationale du mercredi 13 février, à l’appel des trois principales organisations syndicales (FGTB, CSC et CGSLB), aura des répercussions importantes sur la circulation de la STIB, de la TEC et de la SNCB.

Commerces, écoles, hôpitaux, police, transports : le point sur la grève nationale

Les syndicats appellent à une grève nationale, mercredi, après l’échec des négociations concernant le nouvel accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020. Ils protestent contre la limitation à 0,8 % de la marge d’augmentation salariale pour les deux années à venir.

La moitié des trains devrait circuler

Du côté de la SNCB, la société ferroviaire s’attend à ce que près de la moitié des trains circulent mercredi, par rapport à un horaire normal. La grève commencera le mardi 12 février dès 22 heures jusqu’au lendemain même heure. Depuis mars dernier, un service minimum est en vigueur au sein de la compagnie ferroviaire publique en cas de mouvement social.

Durant les heures de pointe du matin et du soir, la majorité des trains IC circuleront, de même qu’un certain nombre de trains L et S. Pendant les heures creuses en revanche, seul un certain nombre de trains IC prendront le départ.

Les navetteurs sont invités à consulter, dès lundi soir, le planificateur de voyages de la SNCB pour savoir si des trains assureront leurs trajets et pour en connaître les horaires.

Le réseau TEC perturbé dans toute la Wallonie

Le trafic des TEC risque d’être fortement perturbé, prévient la société de transports publics wallons sur son site internet. Seuls 10 % du service seront assurés dans les régions de Mons, du Borinage et du centre tandis que 50 % des bus devraient circuler dans le Hainaut occidental.

Aucune prévision n’est en revanche disponible pour les autres régions. Mais l’entreprise s’attend, de manière générale, « à de fortes perturbations à tous les niveaux ».

La société de transports wallonne invite donc l’ensemble de ses usagers à s’informer avant tout départ et à prévoir une alternative pour leurs déplacements. «  Tous nos services seront à nouveau assurés normalement le jeudi 14 février », souligne-t-elle.

Aéroport, centres commerciaux, bpost… : l’impact de la grève du 13 février se veut maximal à Charleroi

La STIB invite ses voyageurs à trouver une alternative

La Stib s’attend à ce que cette grève interprofessionelle ait également un impact important sur son réseau. La société de transports en commun bruxelloise invite dès lors ses voyageurs à prendre leurs dispositions et à prévoir, si possible, une alternative aux transports publics pour leurs déplacements.

Afin d’informer au mieux les voyageurs de l’état de la situation, la Stib ouvrira son contact center (070/23.20.00) dès 6h mercredi matin. Le site internet www.stib.brussels informera, lui, en continu les usagers, tout comme la page Facebook de l’entreprise (facebook.com/lastib) et le compte Twitter (@stibmivb).

Sur le même sujet
GrèveInternetSociété
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. COP25 à Madrid

    COP25: un échec pour le multilatéralisme et pour le climat

  2. «
Il est temps maintenant d’arrêter les postures disant qu’on veut bien négocier mais qu’on ne négocie pas réellement.
» © Mathieu Golinvaux.

    Sabine Laruelle (MR): «PS et N-VA doivent tomber les masques»

  3. Anna Karina, en 2018.

    Anna Karina, première muse de Godard, ne chantera plus sous le soleil

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Le roi, l’enfant et la justice

    A l’entame de la procédure, lorsqu’en 2013 Delphine Boël saisit les tribunaux pour contester la paternité de Jacques Boël et se faire reconnaître fille d’Albert II, d’aucuns se sont interrogés sur l’indépendance de la Justice dans pareil contexte : un ex-Roi traîné devant les juges pour se voir contraint de reconnaître l’existence d’une fille naturelle présumée. Lesdits juges oseraient-ils tenir tête à ce roi venant d’abdiquer, le forcer à réaliser un test...

    Lire la suite