«Ligue du LOL»: plusieurs journalistes français écartés après des soupçons de cyberharcèlement

©Photo News
©Photo News

Plusieurs journalistes de « Libération » et des « Inrocks » ont été écartés suite à des accusations de cyberharcèlement. Entre 2009 et 2012, une trentaine de membres d’un groupe Facebook baptisé la « Ligue du LOL » ont mené des campagnes de cyberharcèlement.

Le journal « Libération » a mis à pied ce lundi matin « à titre conservatoire » le numéro 3 du Web, Alexandre Hervaud, et le collaborateur pigiste du journal, Vincent Glad.

Ouverture d’une enquête en interne

« Cela ne préjuge en rien d’une culpabilité quelconque et nous lançons donc une enquête interne pour savoir ce qu’il s’est passé. Nous n’avons rien à cacher », a déclaré le directeur de la publication et de la rédaction de « Libération », Laurent Joffrin, au « Monde ».

Le créateur de la «Ligue du LOL» s’excuse sur Twitter: «J’ai honte»

Les journalistes Alexandre Hervaud et Vincent Glad ont également présenté leurs excuses aux victimes via les réseaux sociaux.

Ce lundi matin, Stephen Des Aulnois a démissionné de son poste de rédacteur en chef du magazine « Le Tag Parfait ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

  2. La princesse Diana, le 12 juin 1997.

    Archive: avant Harry, sa mère Lady Diana avait aussi perdu le statut d’altesse royale

  3. Emir Kir ne sait pas encore s’il introduira un recours contre la décision du Parti socialiste bruxellois.

    Le PS bruxellois tente d’éteindre l’incendie Kir

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite