Accueil Opinions Débats et idées

«Soit l’Eglise se réforme, soit elle devient une secte»

Christine Pedotti, intellectuelle catholique de gauche, autrices de plusieurs ouvrages, journaliste et éditrice, flingue l’institution catholique et sa gestion des scandales pédocriminels.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

Christine Pedotti n’y va pas par quatre chemins. Dans son dernier ouvrage, Qu’avez-vous fait de Jésus, elle s’adresse directement à ces «  Messieurs les responsables de l’Eglise catholique ». « Vous penserez que j’ai écrit sous le coup de la colère, et vous aurez raison », entame-t-elle. Les 130 pages qui suivent sont en effet une charge, lourde, contre ces responsables, véritables « caricatures des petits singes de la sagesse orientale » qui, face au scandale de la pédocriminalité, n’ont eu de cesse de se cacher les yeux, de se boucher les oreilles et de se taire.

Y a-t-il un élément déclencheur ou est-ce une accumulation d’indignations qui vous mène à exprimer cette colère aujourd’hui ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par stals jean, mercredi 21 août 2019, 21:11

    Un ouvrage dont le titre est: "Qu'avez vous fait de jésus?" c'est bien entendu adressé à celles et ceux qui sont convaincus que le jésus en question a non seulement existé mais pire, que ce jésus de la fable biblico évangélique est aussi le fils de Dieu. Et pour ces gens la, ce dieu la qui a créé non seulement l'Univers mais tout ce qui est en vie. va se charger de la résurrection des morts et va accueillir tous ces salopards qui se seront repentis......En 2019, qu'un adulte adhère à ces balivernes puissance 10, cela relève de la psychiatrie ni plus ni moins. Que des prêtres de profession abusent sexuellement d'enfants sur lesquelles ils ont autorité, cela devrait être systématiquement punis par les autorités civiles plus sévèrement encore que les pédophiles non religieux. En tant qu'athée authentique, je qualifie un ouvrage comme celui ci d' hérésie absolue... Quelqu'un qui croit en dieu en 2019 mais qui attaque l'institution chrétienne qui justement a construit son immense puissance au fil des siècles sur l'existence de ce dieu créateur, c'est donner à croire implicitement que ce dieu la existe et qu'il n'est bien entendu en rien responsable de la dégueulasserie de ses "collaborateurs"...

  • Posté par Stuart André, dimanche 17 mars 2019, 17:51

    L'église n'a pas évolué autant qu'on le pense. Voilà que le pape nous parle du diable et concernant Danneels n'oublions pas qu'il a transformé les victimes des abus sexuels dans l'église en coupable pour avoir dénoncé les abus au détriment de la sainte église.

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 13 février 2019, 7:50

    C'est réjouissant en effet, même si ce n'est pas le propos de cette madame dont la position est proche de la schizophrénie de se rendre compte que l'église catholique va repasser par la case secte avant de disparaître. Au fond, au regard de l'Histoire, l'église n'est qu'une parenthèse et la conclusion de l'article est loufoque, puisque l'auteur rêve de résurrection, sauf que cette notion n'existe que dans les mensonges de cette secte. On aura enfin débarrassé le globe de cette secte dont le passé barbare et le présent conservateur, inconséquent, machiste, homophobe, transphobe, et accessoirement, comme le rappelle l'auteur, un repère de dangereux désaxés sexuels pédophile! En ce qui me concerne, je me réjouis d'avance de pouvoir transformer les églises désacralisées en boites gay pour fêter la liberté retrouvée sur les intégristes! Il n'est même plus besoin de déposer une bombe au coeur du Vatican comme dans le film anges et démons. Le clergé a décidé lui-même de s'auto détruire. Qu'ils disparaissent enfin, ces vieux chnoques!

  • Posté par Schwers Jacques, mardi 12 février 2019, 9:33

    Bonjour, Madame, Je suis d'origine réformée et je vous félicite pour votre article. Il est d'autant plus courageux que vous êtes vous-même catholique. Dans l'Eglise réformée de Belgique, dont j'ai fait partie, les femmes pouvaient, elles aussi, présider aux cultes du dimanche. Pour moi, l'Eglise catholique présente toutes les caractéristiques d'une secte. Le problème, c'et que la France se dit "fille de l'Eglise" et qu'elle n'acceptera probablement pas cette dénomination de secte. On pourrait parler de ce sujet pendant des heures. Salutations. jacques Schwers

  • Posté par Keutgen Renaud, mardi 12 février 2019, 6:49

    Je suis 100% d'accord. Bravo !

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs