Accueil Société Enseignement

Pacte d’excellence: tout ce que les élèves devront savoir et savoir faire

Discrètement mais sûrement, un autre chantier fondamental du Pacte est en train d’aboutir : la refonte complète des référentiels de compétence. Ils s’ouvrent à de nouveaux domaines et nourrissent avec précision le contenu du tronc commun. Pour la première fois, le Professeur Romainville, père de cette réforme, détaille l’opération.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 7 min

C’est l’un des plus discrets, mais aussi des plus volumineux, dossiers de mise en œuvre du Pacte pour un enseignement d’excellence : la réécriture détaillée de tous les « référentiels de savoirs et de compétences », pour toutes les années, pour toutes les matières… Le chantier, titanesque, a mobilisé près de 300 personnes, coachées par le professeur Marc Romainville de l’Université de Namur. De quoi parle-t-on, précisément ? De la définition claire et précise de tout ce que les élèves doivent apprendre durant la formation commune qui s’étendra bientôt de 3 à 15 ans (de la première maternelle donc, à la troisième secondaire). C’est précisément le pari de cette formation commune qui a imposé cette révision du curriculum de l’élève.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 14 février 2019, 0:39

    "Chimie, biologie à tous les étages! " Et la physique? Elle a disparu parce qu'elle est trop difficile .Pourtant la physique est partout : électricité, ondes électromagnétiques, énergie nucléaire, voyage spatiaux, exoplanètes, etc.Les matières sont choisies non pas en fonction de leur intérêt mais en fonction de leur facilité de vulgarisation! Et les maths, indispensables pour comprendre la physique ont, elles aussi, disparu. Pourtant une étude menée à l'ULB , montrait que les maths était le cours le plus formatif : rigueur, raisonnement logique, ténacité, esprit de recherche, effort dans le travail, habitude a beaucoup de travail et que les cours de sciences explicatifs étaient tributaires des maths et n'apportaient rien de plus qu'elles! Une étude étalée sur plusieurs années, à la faculté de médecine a mis en évidence que les meilleurs médecins étaient ceux qui avaient suivi le cours de maths 6 h/S dans le secondaire.Mais M.Romainville déteste les maths, comme tous les pédagogues, et fait tout pour les réduire en éliminant progressivement des programmes tout apprentissage à l'abstraction avec la quelle, il a de sérieux problèmes!!!Pourtant, selon les neurosciences, dont il se revendique, le développement de l'abstraction peut commencer en 4°P er doit être entretenue tout au long des études.Savez-vous que pour les tests WEISS (test d'intelligence) le premier critère est la capacité d'abstraction? En FWB, on la réduit à une portion congrue alors qu'elle stimule la rigueur, le maniements des concepts abstraits, la capacité de prise de distance par rapport aux objets étudiés.

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 13 février 2019, 22:45

    "Citation de M.Romainville: Même à l’université, j’ai des étudiants qui se contentent de Facebook pour avoir des nouvelles du monde alors que ce réseau regorge surtout d’avis divers et variés pas toujours fondés. Vous ne pouvez pas construire une société citoyenne si chacun se contente de récolter ses informations sur internet tout en défiant de l’école".Pas croyable!!!Il ne se rend même pas compte que c'est ce que ses référentiels imposent! Pas de physique, pas de maths, pas de raisonnement, pas d'abstraction car ces exigences ne permettraient pas de réduire le taux d'échecs d'un facteur 2!!!Tout au niveau plancher! Vive l'ignorance et la stupidité!!!

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 13 février 2019, 22:19

    "Sur le volet numérique on attend de l’élève une capacité à « dé terminer des mots-clés pour effectuer une recherche ; à naviguer entre plusieurs documents, sites, applications ou logiciels ; à pointer la source d’un contenu, à créer et nommer des fichiers pour permettre leur exploitation efficiente ultérieure ; à déplacer, dupliquer ou supprimer un fichier etc".Il est utopique de croire que les élèves deviennent capables de déterminer les mots-clés car ils manquent cruellement de vocabulaire! Chercher des fichiers, les déplacer, les nommer sont des actes techniques simplistes qui ne servent à rien car la majorité des élèves n'est pas aptes à comprendre les fichiers qu'ils manipulent techniquement! Ils savent, tout juste, faire des copier-coller qu'ils sont incapables de résumer de manière personnelle! Le drame, c'est que beaucoup de profs, de guerre lasse, ne leur demandent même plus!

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 13 février 2019, 9:50

    "Sept domaines dont" La créativité, l’engagement et l’esprit d’entreprendre. Apprendre à apprendre et à poser des choix".Tout cela ne doit pas faire partie de cours spécifiques mais s'intégrer dans les matières! Comment peut-on imaginer des cours "d'apprendre à apprendre"? Cet apprentissage doit se faire au sein de chaque matière car il y de multiples façon d'apprendre en fonction des cours : on n'apprend pas à apprendre les maths comme l'histoire ou le latin par exemple!!!Comment imaginer des cours de "créativité" ou" d'esprit d'entreprendre"? D'ailleurs, entreprendre quoi? Si l'on entreprend quoi que ce soit, il faut des gens pour "acheter" et les besoins de la population ne sont pas illimités! Ils le sont de manière certaine par le niveau de vie! Pas terrible sinon , pas de grève générale pour réclamer une augmentation des salaires, comme ce mercredi, pas de GILETS JAUNES!

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 13 février 2019, 9:58

    "Entreprendre, toujours entreprendre" mais combien de petites ou grandes entreprises font faillite après un an seulement? Voyez au centre de Liège : de nombreux petits commerces disparaissent avant même qu'on est pu les voir exister! Combien d'offre de restauration? En tout cas, trop pour la population qui ne peut passer sa vie à manger!!!

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs