Radars, zone 30, tolérance zéro en matière d’alcool…: les 10 mesures de Vias pour améliorer la sécurité routière

Radars, zone 30, tolérance zéro en matière d’alcool…: les 10 mesures de Vias pour améliorer la sécurité routière

Vias a publié mardi, à l’approche des élections fédérales et régionales de mai, son mémorandum tenant en dix mesures afin d’améliorer la sécurité routière. L’institut plaide notamment en faveur d’une tolérance zéro en matière d’alcool pour les conducteurs novices, d’une obligation du port du casque pour les jeunes cyclistes et d’une interdiction des avertisseurs de radars.

« En 2010, notre pays a formulé l’objectif de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes, à savoir maximum 420 tués par an à l’horizon 2020. En dépit d’une baisse significative (615 tués en 2017, soit une diminution de 32 %), nous n’atteindrons pas cet objectif », pointe Vias, qui dans cette optique publie son mémorandum dans l’espoir d e « relancer la mécanique et sauver de nouvelles vies ».

Parmi les mesures avancées, « la tolérance zéro en matière d’alcool au volant pour les conducteurs novices semble couler de source. 17 pays européens l’ont d’ailleurs déjà adoptée », explique Vias. « En Belgique, on en parle depuis plusieurs années, mais les détracteurs de cette mesure avancent le fait qu’elle serait stigmatisante pour les jeunes conducteurs. »

La majorité de la population favorable à une telle mesure

Pourtant, selon une enquête menée par l’institut, 69 % des conducteurs belges de moins de 35 ans (7 sur 10) sont favorables à une telle mesure, de même que 80 % à l’échelle de la population belge.

Outre cette tolérance zéro pour les conducteurs débutants, Vias rappelle qu’il se positionne depuis longtemps pour le port obligatoire du casque pour les enfants à vélo, un point de vue que rejoignent 82 % des Belges. « La plupart des accidents impliquant des cyclistes sont des chutes sans qu’aucun véhicule motorisé ne soit impliqué. Dans un accident grave sur 3, le cycliste souffre d’une lésion à la tête ou au cerveau. Mais pour les enfants de 0 à 14 ans, il s’agit carrément d’1 accident sur 2. »

Dans son mémorandum, Vias défend par ailleurs l’interdiction des avertisseurs de radars, qui procure selon lui à certains conducteurs le sentiment d’être intouchables.

Parmi ses autres requêtes, l’institut réclame des contrôles de vitesse plus efficaces, des infrastructures routières plus sûres, des sanctions plus rapides et plus appropriées pour les contrevenants routiers, la généralisation de la zone 30 au centre des villes et villages ou encore l’instauration d’une analyse salivaire en matière de drogues au volant.

Les 10 mesures

1. Tolérance zéro en matière d’alcool pour les conducteurs débutants et les motards.

2. Port du casque obligatoire pour les enfants à vélo jusqu’à l’âge de 14 ans.

3. Contrôles vitesse plus efficaces.

4. Infrastructure routière plus sûre.

5. Interdiction des avertisseurs de radars qui indiquent la présence de contrôles mobiles.

6. Sanctions plus rapides et plus appropriées pour les contrevenants routiers.

7. Généralisation de la zone 30 au centre des villes et villages.

8. Approche intégrée des soins des victimes de la route.

9. Instauration d’une analyse salivaire en matière de drogues au volant.

10. Clarification des règles pour faciliter l’automatisation des véhicules

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite