Radars, zone 30, tolérance zéro en matière d’alcool…: les 10 mesures de Vias pour améliorer la sécurité routière

Radars, zone 30, tolérance zéro en matière d’alcool…: les 10 mesures de Vias pour améliorer la sécurité routière

Vias a publié mardi, à l’approche des élections fédérales et régionales de mai, son mémorandum tenant en dix mesures afin d’améliorer la sécurité routière. L’institut plaide notamment en faveur d’une tolérance zéro en matière d’alcool pour les conducteurs novices, d’une obligation du port du casque pour les jeunes cyclistes et d’une interdiction des avertisseurs de radars.

« En 2010, notre pays a formulé l’objectif de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes, à savoir maximum 420 tués par an à l’horizon 2020. En dépit d’une baisse significative (615 tués en 2017, soit une diminution de 32 %), nous n’atteindrons pas cet objectif », pointe Vias, qui dans cette optique publie son mémorandum dans l’espoir d e « relancer la mécanique et sauver de nouvelles vies ».

Parmi les mesures avancées, « la tolérance zéro en matière d’alcool au volant pour les conducteurs novices semble couler de source. 17 pays européens l’ont d’ailleurs déjà adoptée », explique Vias. « En Belgique, on en parle depuis plusieurs années, mais les détracteurs de cette mesure avancent le fait qu’elle serait stigmatisante pour les jeunes conducteurs. »

La majorité de la population favorable à une telle mesure

Pourtant, selon une enquête menée par l’institut, 69 % des conducteurs belges de moins de 35 ans (7 sur 10) sont favorables à une telle mesure, de même que 80 % à l’échelle de la population belge.

Outre cette tolérance zéro pour les conducteurs débutants, Vias rappelle qu’il se positionne depuis longtemps pour le port obligatoire du casque pour les enfants à vélo, un point de vue que rejoignent 82 % des Belges. « La plupart des accidents impliquant des cyclistes sont des chutes sans qu’aucun véhicule motorisé ne soit impliqué. Dans un accident grave sur 3, le cycliste souffre d’une lésion à la tête ou au cerveau. Mais pour les enfants de 0 à 14 ans, il s’agit carrément d’1 accident sur 2. »

Dans son mémorandum, Vias défend par ailleurs l’interdiction des avertisseurs de radars, qui procure selon lui à certains conducteurs le sentiment d’être intouchables.

Parmi ses autres requêtes, l’institut réclame des contrôles de vitesse plus efficaces, des infrastructures routières plus sûres, des sanctions plus rapides et plus appropriées pour les contrevenants routiers, la généralisation de la zone 30 au centre des villes et villages ou encore l’instauration d’une analyse salivaire en matière de drogues au volant.

Les 10 mesures

1. Tolérance zéro en matière d’alcool pour les conducteurs débutants et les motards.

2. Port du casque obligatoire pour les enfants à vélo jusqu’à l’âge de 14 ans.

3. Contrôles vitesse plus efficaces.

4. Infrastructure routière plus sûre.

5. Interdiction des avertisseurs de radars qui indiquent la présence de contrôles mobiles.

6. Sanctions plus rapides et plus appropriées pour les contrevenants routiers.

7. Généralisation de la zone 30 au centre des villes et villages.

8. Approche intégrée des soins des victimes de la route.

9. Instauration d’une analyse salivaire en matière de drogues au volant.

10. Clarification des règles pour faciliter l’automatisation des véhicules

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  2. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

  3. d-20190816-3VKH9V 2019-08-16 15:15:52

    L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite