Accueil Sports Football Ligue des Champions

La Ligue des champions, un cercle vicieux

La première compétition européenne tend, au fil des années, à se résumer à une sorte de ligue fermée. Seuls les plus riches peuvent réellement espérer y briller. Et cela leur assure de devenir plus riche encore…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Plus un club est riche, plus il est compétitif ; et plus il est compétitif, plus il s’enrichit. L’UEFA a tracé elle-même les contours de ce cercle vicieux avec ces réformes successives de la « vieille » Coupe des champions, la première de celles-ci remontant à la saison 1992-93. L’organe faîtier du football européen a ouvert lui-même la boîte de Pandore et les grands clubs lui ont sans cesse mis la pression pour accentuer cette perversité et leurs bénéfices. Au fil du temps, l’équilibre a pris l’aspect d’une utopie. Le système s’est tellement emballé que toute marche arrière est désormais impossible a priori. Quasiment, le remède devient même plus nocif que le mal.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Petitjean Charles, mardi 12 février 2019, 16:23

    Les riches toujours plus riches, les pauvres toujours plus pauvres. Ce slogan résume bien les objectifs et les effets de la politique économico-financière menée en Europe et dans le monde. Le football européen est construit sur le même modèle de la concentration de la richesse : toujours plus aux plus gros et les miettes pour les autres. Et c'est normal, le football est le reflet de la société en général, il fonctionne sur les mêmes principes économiques, l'investissement et la rentabilité (financière, politique ... au choix). Mêmes causes, mêmes effets. Ne pleurez donc pas sur l'évolution normale d'un sport fantastique réduit à n'être plus qu'une grosse machine à sous ou à réputation. Si vous aimez le foot, aux prochaines élections votez pour des individus ou des partis politiques qui refusent cette fatalité du fric, champion toutes catégories des multinationales et de leurs actionnaires.

  • Posté par Valette Alain, mardi 12 février 2019, 11:39

    La ligue des Champions n'est pas du sport. C'est du spectacle à base de sport. Et j'imagine que c'est ce que la majorité des spectateurs réclame. La notion de supporters aura tendance à disparaître également. Les clubs n'en ont plus besoins..

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs