NBA: Russell Westbrook entre dans l’histoire, James Harden peut encore le faire

NBA: Russell Westbrook entre dans l’histoire, James Harden peut encore le faire
Photo News

L’immense Wilt Chamberlain, star de la NBA dans les années 1960, a perdu un de ses nombreux records individuels. Lundi soir, Russell Westbrook est devenu le premier joueur de l’histoire à aligner dix ’triple-double’ consécutifs en dix rencontres de la Ligue nord-américaine professionnelle de basket. Le meneur d’Oklahoma City a rendu une carte personnelle de 21 points, 14 rebonds et 11 assists. Ce record n’a pas été inutile car il a grandement contribué à la victoire du Thunder sur un concurrent direct Portland 120-111. L’autre grand bonhomme du côté d’OKC fut Paul George. L’ailier All-Star, qui n’a jamais été aussi fort, a lui aussi signé un triple-double (47 pts, 12 reb, 10 ast). OKC a conforté sa 3e place à l’Ouest (37 v-19 d).

James Harden a porté à 30 sa série consécutive de matchs au cours desquelles il a marqué au moins 30 points. L’arrière de Houston a dû attendre la fin de rencontre lors de la victoire de son équipe aux dépens de Dallas (120-104). The « Beard » a incrit 31 points (à 9/23 au tir, 8 reb, 7 ast, 5 stl) alors qu’il n’avait inscrit que 20 points à 3 minutes de la sirène finale. Il est encore loin des 65 rencontres à plus de 30 points alignées par Wilt Chamberlain au début des années 1960. Houston reste 5e à l’Ouest (33 v-23 d) mais a rejoint Portland 4e (33 v-23 d).

A l’Est, les trois leaders ont gagné. Milwaukee s’est repris après sa déroute à Orlando. Le premier de la classe (42 v-14 d) a gagné 99-112 à Chicago. Le retour de Giannis Antetokounmpo, auteur de 28 points, 17 rebonds et 8 passes décisives, n’y est pas étranger. Toronto (42 v-16 d) a aussi pu s’appuyer sur son All-Star Kawhi Leonard pour s’imposer. Les Raptors ont émergé 127-125 contre Brooklyn à 4 secondes de la conclusion sur un tir de l’ancien Spur. Indiana (38 v-19 d) a eu le nez fin en récupérant l’arrière Wes Matthews libéré par New York. Il a réussi deux tirs primés dans le « money time » qui ont pesé lourd dans la victoire des Pacers 99-90 contre Charlotte.

A l’autre bout du classement, Cleveland (12-45) a battu New York (10-46). Les Knicks en sont désormais à 17 défaites sans interruption, la pire série de leur histoire. La plus riche franchise de la NBA est bonne dernière au classement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite