A Paris, les portraits de Simone Veil tagués de croix gammées ont été nettoyés par l’artiste

A Paris, les portraits de Simone Veil tagués de croix gammées ont été nettoyés par l’artiste

L’artiste qui avait réalisé sur des boîtes à lettres parisiennes les portraits au pochoir de Simone Veil, grande figure européenne rescapée d’Auschwitz, les a débarrassés mardi des croix gammées qui les défiguraient.

>Des croix gammées sur des portraits de Simone Veil: les actes antisémites en hausse de 74% en France

«Ca ne pouvait pas rester comme ça. J’ai gardé les matrices, vous pouvez compter sur moi pour les refaire à chaque fois». Penché sur le portrait au pochoir, Christian Guemy alias «C215», y va à l’éponge à vaisselle et frotte méticuleusement le tag avec la face-grattoir sous les yeux de Pierre-François Veil, fils cadet de Simone Veil.

L’affront fait à la mémoire de cette personnalité célébrée pour son engagement européen, première présidente du Parlement européen et promotrice des droits des femmes — la loi qui légalise l’avortement en France porte son nom — a stupéfait, après l’hommage qui lui fut rendu et son entrée début juillet au Panthéon, qui accueille les sépultures des personnalités ayant marqué l’Histoire de France.

Jusqu’ici, Christian Guemy avait refusé de toucher les boîtes à lettres graffitées — qui épargnaient le portrait au pochoir — jugeant qu’il en va ainsi de l’art des rues. «Mais ce ne sont pas des tags ici, ce sont des marquages, comme on en faisait du temps des pharaons ou de l’occupation allemande pour signaler les Juifs», s’insurge-t-il.

«Comment peut-on avoir ces idées-là?» opine, incrédule, Pierre-Antoine Veil. «La société va mal. Il ne faut pas laisser faire» ajoute-t-il en se tournant vers la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo. «Comptez-sur nous, chaque fois on réparera», a-t-elle répondu.

Hommages

Les deux boîtes à lettres abimées se trouvaient devant la mairie du 13e Arrondissement, dans le sud de Paris, surtout connu pour son quartier chinois. Des dizaines de boîtes similaires, dans d’autres quartiers de Paris, sont restées intactes.

Mais depuis samedi, plusieurs inscriptions antisémites d’une grande violence sont apparues sur les murs de Paris, en même temps que des croix gammées sur le visage de Simone Veil, déportée avec sa mère et sa soeur à l’âge de 15 ans dans le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

Le même jour, un arbre dédié au souvenir d’Ilan Halimi, jeune homme de 23 ans décédé en 2006 après avoir été enlevé et torturé parce que juif, a été découvert scié en banlieue parisienne lundi.

Des actions qui ont suscité une vague de condamnations. Mardi, des anonymes ont déposé des fleurs au pied des portraits outragés de Simone Veil. Et son fils a reçu des mains de l’artiste un pochoir de sa mère.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Capture

    Sortie du tome 6 de la saga «Millénium»: le retour gagnant de Lisbeth Salander

  2. Les textes de Jean-Jacques Goldman parlent le langage du cœur et de la simplicité, de la vie de tout un chacun, de l’histoire comme de la migration, avec le plus beau des humanismes.

    Jean-Jacques Goldman ne marche plus seul: il est enfin disponible en streaming

  3. Michaël Pachen et sa grande expérience radiophonique prennent la relève de Quoi de neuf, de 16 à 18h du lundi au vendredi.

    Michaël Pachen, de Bel RTL à VivaCité: «Au départ je voulais lever le pied»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • Commissaire européen: la Belgique atteint des sommets de désinvolture

    Vous pensiez former un gouvernement ? Travailler pour une ONG ou faire des chroniques sur une chaîne d’info en continu ? Pas grave, postulez comme commissaire européen. Pour être désigné, vous devrez attendre que le Stratego politique désigne l’heureux(se) élu(e).

    Désormais, quand la Belgique désigne son candidat commissaire, elle ne propose pas de vision à la nouvelle présidente de la Commission, elle n’a pas de visée sur le poste via lequel elle voudrait influencer la politique de «...

    Lire la suite