Accueil Médias

Le projet radio des télés locales crispe le secteur privé

Les CEO de trois groupes radios privés cosignent une lettre destinée au ministre des Médias Jean-Claude Marcourt pour lui faire part de leur « incompréhension totale » et pour qu’il tranche au sujet de la légalité de ce projet

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Toutes les radios qui veulent avoir une place sur la bande FM et sur la radio numérique (DAB+) dans le cadre du nouveau plan de fréquences ont jusqu’au 16 mars pour déposer leur dossier de candidature au CSA. C’est sur base de ces dossiers que le CSA sélectionnera ceux qui auront droit aux précieuses fréquences à partir de la mi-juillet étant entendu qu’en FM, il n’y aura pas de place pour tout le monde… À l’approche de cette échéance, les tensions montent et elles n’opposent pas comme on aurait pu s’y attendre des groupes privés entre eux mais tournent autour du vieux clivage public et privé. En cause ? La volonté affichée de six télés locales de postuler pour l’obtention d’un réseau radio qui leur permettrait de couvrir la Fédération Wallonie-Bruxelles avec des émissions communes à certaines heures de la journée et de décrocher à d’autres heures avec des émissions locales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs